Fuocoammare, par delà Lampedusa (2016)
La reconquista (2016)
El hombre de las mil caras (2016)
Que Dios nos perdone (2016)
L'Avenir (2016)
Aloys (2016)
Dogs (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Italie

Serge Lalou • Producteur, Les Films d’Ici

par 

Serge Lalou • Producteur, Les Films d’Ici

- (Article publié dans le supplément Italie du magazine Le Film français 2016)

L’image est symbolique du triomphe de l'engagement sans compromis de Serge Lalou: il est aux anges aux côtés du réalisateur Gianfranco Rosi et de la productrice italienne Donatella Palermo. C'était le 20 février dernier, à Berlin, et Rosi venait de recevoir l’Ours d’Or pour son documentaire Fuocoammare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Gianfranco Rosi
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Un même désir : produire des regards engagés sur le monde". Voilà ce que l'on peut lire sur le site des Films d'Ici, la société de Serge Lalou. Et c'est exactement ce que doit avoir pensé de Fuocoammare le jury de la Berlinale 2016, présidé par Meryl Streep, quand il a décidé de décerner aux producteurs du film le prix le plus important du très prestigieux festival. “C'est un film urgent, visionnaire, nécessaire, qui réunit l'art et la politique avec beaucoup de nuances" a résumé la motivation d'un jury qui s'est dit “submergé par la compassion” à la vision de ce documentaire qui a mobilisé le réalisateur pendant un an sur l'ile de Lampedusa, au coeur des flux migratoires vers les côtes italiennes.

"Gianfranco Rosi était confronté à un grand défi" nous raconte Serge Lalou qui a coproduit le film avec 21uno Film, Stemal Entertainment, l'Istituto Luce Cinecittà, Rai Cinema et le soutien du MiBACT et d'Arte France Cinéma. “Les migrants sont le sujet de nombreux documentaires et reportages. Mais Gianfranco n’a jamais cédé à la facilité et il cherche à raconter des histoires singulières qui, par le cinéma, prennent une dimension métaphorique et universelle très forte. Sa mise en scène a transformé le sujet en un récit à la fois épique et intime dans lequel nous pouvons tous projeter notre imaginaire. C'est la marque des grands films”. 

L'équipe des producteurs des Films d’Ici accompagne depuis plus de 30 ans la créativité des auteurs français et internationaux dans le documentaire, la fiction, l'animation, et maintenant à travers des productions interactives via Les Films d’Ici 2. Avec l’Italie, les liens se resserrent toujours davantage. Après Frères d'Italie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Mario Martone
interview : Mario Martone
fiche film
]
de Mario Martone, L’été de Giacomo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Alessandro Comodin et Borsalino City [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Enrica Viola, Les Films d’Ici produisent actuellement, avec Andrea Stucovitz de Partner Media Investment, le second long métrage de Valerio Mieli : Les Filles du temps. "Ce film a été choisi par mon associée Laura Briand. Elle avait vu le premier film de Valerio, Dix hivers à Venise et elle a repéré dans son second projet un talent unique, poétique et moderne" explique Serge Lalou.

Quelles sont raisons de cette attractivité du jeune cinéma italien d'aujourd'hui ? “Je ne sais pas si c'est une réaction aux années Berlusconi, mais le cinéma italien a développé une résistance artistique aussi dans le documentaire que dans la fiction. Et maintenant, avec la nouvelle loi du cinéma, il a aussi les outils pour devenir un véritable partenaire financier" analyse Serge Lalou. Et les accords de coproduction, facilitent-ils ou influencent-ils les choix de  production ? “Les accords renforcent les choix et accompagnent un processus de développement commun, donc une collaboration plus grande en amont”.

 

dans ce country focus

Newsletter

Digital Production Challenge II - v1

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs 350x250