Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Islande

Un boum créatif qui se répercute à l'étranger (2)

par 

Un boum créatif qui se répercute à l'étranger (2)

- "La sortie nationale de tant de films locaux en si peu de temps est en partie une coïncidence, en partie due au fait que nous vivons une véritable explosion créative", affirme Laufey Guðjónsdóttir, directeur du Centre de la cinématographie islandais. "Bien que notre industrie, poursuit-il, soit très jeune (elle a moins de 30 ans), nous avons maintenant une troisième génération de réalisateurs très intéressants qui émerge et peut compter sur des producteurs plus mûrs en âge et en expérience. On remarque aussi que les cinéastes sont plus créatifs et réalisent plus de films à partir de scénarios originaux au lieu d'adapter des livres".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La multiplication des séries télévisées locales, encouragée par la création, il y a deux ans, d'un nouveau fonds pour la télévision (géré par le Centre de la cinématographie islandais), est également très positive pour l'industrie. "Comme au Danemark, des transferts s'opèrent entre réalisateurs de télévision et de cinéma, ce qui insuffle une énergie nouvelle à l'industrie", ajoute Guðjónsdóttir.

La troupe de théâtre la plus novatrice d'Islande, Vesturport, constitue également une source d'inspiration et une pépinière de talents pour les réalisateurs comme Ragnar Bragason, auteur du dyptique Children [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
-Parents, conçu avec et pour les acteurs de Vesturport.

Parmi les maisons de production islandaises les plus dynamiques, Zik Zak Filmworks, dirigée par Skúli Malmquist et Thor Sigurjónsson, participe activement à la formation et au soutien de nouveaux talents. Elle peut se réjouir du succès qu'obtient en ce moment Back Soon [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Solveigh Anspach et du court métrage Two Birds de Runár Rúnarsson, en attendant d'achever complètement deux films très différents : Undercurrent, thriller d'Árni Óli Ásgeirsson (Thicker than Water [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) tiré d'une pièce à succès de la troupe Vesturport dont l'action se passe sur un bateau de pêche, et le film en anglais A Good Heart de Dagur Kári, avec Paul Dano, Brian Cox et Isild leBesco, titre en cours de montage dont les ventes sont assurées par Wild Bunch.

Kisi Production, société du réalisateur Julius Kemp et du producteur Ignvar Thordarson, mise sur un autre secteur potentiellement lucratif en Islande : la création de studios. L'État proposant en ce moment des réductions fiscales de 14% sur les tournages effectués en Islande, les deux entrepreneurs ont profité de l'occasion pour réinvestir 5M € dans la réhabilitation d'une vieille base de l'OTAN des environs de Reykjavik pour en faire de tous nouveaux studios pour abriter les équipes de film en cas de mauvais temps. Kemp, auteur du champion du box-office islandais de l'année dernière, Astropia, vient d'inaugurer ses studios ce mois-ci avec le tournage du thriller Reykjavik Whale Watch Massacre. Il fait également pression sur le gouvernement, avec plusieurs autres producteurs, pour faire passer les réductions fiscales à 20%. Il fait bon faire du cinéma en Islande en ce moment.

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss