Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: France

Le numérique fait des vagues

par 

- L’avis négatif rendu début février par l’Autorité de la concurrence sur le fonds de mutualisation envisagé par le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) pour financer le passage des salles de cinéma à la diffusion numérique continue à faire des vagues dans l’Hexagone.

Dans une lettre au Premier Ministre et au Ministre de la Culture, de nombreuses organisations professionnelles ont réclamé hier des mesures alternatives urgentes, soulignant les "graves conséquences qu’aurait une soumission de l’évolution numérique aux seules lois du marché tant pour l’accès des films aux salles, l’accès des salles aux films ainsi que pour la circulation des films en profondeur." Parmi les signataires figurent l’Afcae (Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai), l’APC (Association des Producteurs de Cinéma), l’ARP (Société Civile des Auteurs, Réalisateurs, Producteurs), le CIN (Collectif des Indépendants pour le Numérique), DIRE (Distributeurs Indépendants Réunis Européens), Europa Cinemas, le SDI (Syndicat des Distributeurs Indépendants), le SPI (Syndicat des Producteurs Indépendants) et la SRF (Société des Réalisateurs de Films).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le CNC a répondu dans la soirée en annonçant un dispositif garantissant la numérisation rapide de toutes les salles et le respect de la diversité. Constatant que l’équipement en cours des circuits de plus de 50 salles ne semble pas nécessiter d’intervention puisqu’il se déroule via un financement des distributeurs, le CNC estime qu’un financement public complémentaire sera nécessaire pour les autres salles. Il propose que certaines salles constituent un fonds de mutualisation pour négocier avec les distributeurs ou les tiers investisseurs. Le CNC envisage surtout un dispositif d'aides directes aux exploitants à partir du fonds de soutien (en coordination avec les collectivités territoriales), un recours aux ressources du grand emprunt national (qui doit déjà participer à la numérisation des œuvres) pour les salles rurales et une éventuelle taxe sur les copies numériques. Enfin, pour garantir la liberté de programmation des exploitants et des distributeurs, le CNC indique qu’un projet de loi sera bientôt défini.

 

dans ce country focus

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss