Corps et âme (2017)
La mauvaise réputation (2017)
Nico, 1988 (2017)
Arrhythmia (2017)
The Charmer (2017)
Scary Mother (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Suède

L'Institut du cinéma de Suède accorde 5,3M € à 12 nouveaux films

par 

L'Institut du cinéma de Suède accorde 5,3M € à 12 nouveaux films

- Après deux séries de télévision, Anno 1790 et Real Humans, réalisées juste après son premier long métrage, Certain People (2011), le Suédois Levan Akin revient sur le grand écran avec The Circle, le premier volet de la trilogie fantastique Engelsfors, sur six adolescentes qui découvrent qu'elles sont des sorcières et qu'elles doivent apprendre à travailler ensemble. Le scénario a été écrit par Sara Bergmark Elfgren. Le projet est produit par Benny Andersson (du groupe ABBA) pour RMV Film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

The Circle fait partie des 12 projets de longs métrages de fiction et documentaires que l'Institut du cinéma de Suède a décidé de soutenir à hauteur de 5,3 millions d'euros en tout (48,8 millions de couronnes suédoises). L'un de ces projets, Dyke Hard de Bitte Andersson, est un premier long. Elle en a écrit elle-même le scénario, qui raconte l'histoire d'un groupe de hard-rock lesbien qui va à un concours de musique pour s'opposer à "des ninjas, des cyborgs et des filles qui font du roller-derby”. 

Après la comédie dramatique Flicker (2012), Patrik Eklund revient au drame pur et dur avec Of Biblical Proportions, sur un groupe de scientifiques rassemblés dans une salle de conférence quelque part aux États-Unis pour discuter des origines d'un crâne mystérieux trouvé sous 300 mètres de glace au Pôle Nord. Eklund est aussi le scénariste et le producteur du film (pour Framestation). 

Trois documentaires ont reçu des aides à la production, notamment Alice 1974 de Bani Khoshnoudi et Tova Mozard, sur une jeune femme qui ne connaît pas son père mais croit savoir qui il est (Harry Dean Stanton). Les autres documentaires épaulés sont April 28 - Every Face Has a Name de Magnus Gertten, sur toutes les personnes sans nom (jusqu'à maintenant) qui sont venus en Suède en 1945 au sortir des camps de concentration, et Who the F-k Is Stefan Berg de Stefan Berg, où le réalisateur décrit sa vie d'"homme qui ne s'est jamais intégré nulle part".

L'Institut a aussi participé à deux projets danois coproduits en Suède : A Second Chance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Susanne Bier, qui a fait son avant-première mondiale tout récemment à San Sebastian, et Ballon (Walk with Me [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) de Lisa Ohlin, une histoire d'amour entre une danseuse étoile et un soldat des troupes spéciales. Le film de Bier a été produit par Zentropa Entertainments avec Zentropa International Sweden ; celui d'Ohlin a réuni Asta Film et la société suédoise Illusion.

Newsletter

Les Arcs report
WTW Men on the Edge
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss