La Lune de Jupiter (2017)
120 battements par minute (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Suède

L'Institut du cinéma de Suède partage 3,1M € en 11

par 

L'Institut du cinéma de Suède partage 3,1M € en 11

- Après près de dix ans, Suzanne Osten (lauréate d'un Guldbagge du cinéma suédois pour The Mozart Brothers, 1986), va retourner derrière la caméra. Hier, le titre de son projet a été cité parmi les 11 longs-métrages dont l'Institut du cinéma de Suède va soutenir la production. Sur les 3,1 millions d'euros alloués, The Girl, the Mother and the Demons [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, co-scénarisé par Osten avec Erik Uddeberg, va recevoir 1 million. Ce thriller pour enfants doublé d'un drame romantique pour adultes a pour personnages principaux la petite Ti et sa mère, qui voit des démons que personne d'autre ne voit. Le film est produit par Agneta J Bergenstråhle pour Fundament Film-Lars Pettersson.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ella Lemhagen, dont le dernier film en date, The Boy with the Golden Trousers, est sorti l'année dernière, prépare son premier film américain, All Roads Lead to Rome, avec Sarah Jessica Parker, Paz Vega et Claudia Cardinale. Cette comédie Sezar Film-Silvio Auraglia scénarisée par la réalisatrice avec Cindy Mayers et Josh Appiganesi est coproduite en Suède par The Chimney Pot Sverige.

L'actrice Fanni Metelius (connue pour l'excellent Snow Therapy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
) prépare quant à elle son premier film en tant que réalisatrice, The Boyfriend, sur la manière dont la dynamique dominant/dominé dans une relation de couple peut changer. Elle est aussi la scénariste de ce film sur la libération, la sexualité et l'amour, et elle y jouera le rôle principal, en plus de le produire, avec Rebecka Lafrenz et Mimmy Spång pour Garagefilm International.

De son projet End of the Day, Stefan Jarl est le réalisateur, le scénariste et le producteur, avec sa société Stefan Jarl AB. Il décrit ce drame ainsi : "une famille, à des kilomètres de la ville la plus proche, un barrage routier, rien n'est comme d'habitude".

Kerstin Übelacker prépare avec Michael Cavanaghle documentaire Ghost Rockets, qui suit un groupe de personnes qui projettent une coûteuse expédition pour repérer des OVNI. Elle produira le film pour We Have A Plan.

Le documentaire de Jerzy Sladkowski, Love and Let Me Go, qu'il produit aussi pour JS Filmproduction, est décrit comme "un triangle amoureux à quatre côtés, saupoudré d'autisme, de névroses et de crises existentielles à Nizhny Novgorod, en Russie”.

Mona Lisa Story, de Jessica Nettelbladt, produit par Lejoni Produktion, est un documentaire filmé sur huit ans qui suit la dépression et la chute dans la toxicomanie d'une enseignante et mère, jusqu'à ce qu'elle rencontre Fredrik.

Dexter, le personnage-titre du documentaire de Ryszard Solarz produit par Direkt Film & Media, traînait sur la place principale de Stockholm depuis un certain temps quand les services sociaux lui ont enfin trouvé un foyer. Dans ce foyer, elle a rencontré un homme qui ne touchait pas aux drogues.

L'institut suédois a également décidé de soutenir Stockholm My Love du Britannique Mark Cousins, qui est une production suédoise (lire l'article), The Wave du Norvégien Roar Uthaug (lire l'article) et Fang Rung du Danois Max Kestner (lire l'article).

Newsletter

Producers on the Move

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017