Les Gardiennes (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
L'Insulte (2017)
Makala (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Espagne

PROA ravive le débat sur les investissements des chaînes télévisées dans le cinéma

par 

PROA ravive le débat sur les investissements des chaînes télévisées dans le cinéma

- L'association de producteurs PROA ravive le débat autour de l'importante réduction de l'obligation des chaines télévisées d'investir dans le cinéma prévue dans le projet de Loi générale sur la communication audiovisuelle qui est sur le point d'être approuvé, en affirmant que le nouveau texte "viole les droits des producteurs indépendants, tout comme la norme européenne".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jusqu'à maintenant, cette obligation, qui avait soulevé un conflit entre les producteurs et les chaînes télévisées privées dès son apparition en 1999, établissait queles opérateurs de services de télévision et de télécommunications devaient allouer 5% de leur chiffre d'affaires brut au financement du cinéma espagnol et européen. La nouveauté du projet de loi, qui est actuellement entre les mains du Sénat et que le Gouvernement espagnol souhaite voir entrer en vigueur avant l'extinction du signal analogique prévu pour le 3 avril, consiste en l'inclusion des séries télévisées en tant que partie du quota d'investissement, bien qu'elles ne puissent pas dépasser 40% du total.

En résumé, le nouveau texte réduit le quota destiné au cinéma à 3%, étant donné qu'il est peu probable que les télévisions investissent dans le cinéma de préférence aux séries télévisées, nettement plus rentables (la preuve en est que les télévisions les produisent sans que rien les y oblige). Selon PROA, l'inclusion des séries télévisées, "dont le financement et les opportunités de financement sont déjà assurés", constitue "une triste exception en faveur des intérêts des chaînes de télévision". Par ailleurs, PROA rappelle que des pays tels que la France, l'Italie, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique ou la Suède excluent les séries du quota d'investissement des télévisions.

Dans le même sens, Pedro Pérez, président de FAPAE, la principale fédération des associations de producteurs audiovisuels espagnols, a confié il y a quelques semaines à Cineuropa qu'il estime "logique que les chaînes de télévision privées, qui perçoivent 100% des recettes publicitaires depuis que RTVE a cessé de diffuser de la publicité en janvier, soient tenues de réinvestir dans l'industrie cinématographique domestique".

 

dans ce country focus

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss