L’Economie du couple (2016)
Belle Dormant (2016)
Miséricorde (2016)
La Communauté (2016)
The Young Lady (2016)
Grave (2016)
Fixeur (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Espagne

En neuf ans, le box-office espagnol a perdu près de la moitié de ses spectateurs

par 

En neuf ans, le box-office espagnol a perdu près de la moitié de ses spectateurs

- À défaut des chiffres officiels de l’ICAA, qui ne seront dévoilés que dans quelques mois, les prévisions réalisées par l’industrie cinématographique espagnole à partir des calculs des analystes de Rentrak indiquent un effondrement presque total pour l’année 2013. “Presque”, car il y a bien eu un bénéficiaire : le Budget espagnol qui, grâce à l’augmentation de la TVA, a perçu des sommes sans précédents.

D’après ces chiffres, les recettes totales s’élèveraient à 508 millions d’euro, soit plus de 100 millions de moins qu’en 2012 (614 millions), et moins de 80 millions de spectateurs. Malgré l’échec de 2013, cette tendance à la baisse du nombre d’entrées au box-office espagnol vient de loin. Depuis 2004, les cinémas espagnols ont perdu plus de 180 millions d’euro et, ce qui est encore plus significatif, plus de 60 millions de spectateurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)EFM 2017 468x60

Le cinéma espagnol, orphelin de succès tels que The impossible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Juan Antonio Bayona
fiche film
]
ou Torrente 4: letal crisis [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
,

a réalisé de bien piètres résultats en 2013. Seule une poignée de films a échappé au naufrage : Mama [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
(7,5 million €), Zip et Zap & the Marble Gang [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(5 millions €), Les amants passagers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(4,8 millions €), Les sorcières de Zugarramurdi [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
(4,7 millions €) et 3 Many Weddings [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Javier Ruiz Caldera
fiche film
]
(4,3 millions €). Par conséquent, la part de marché se situera aux alentours de 13 %, soit 6,5 points de moins qu’en 2012.

Pourtant, ce sont curieusement les comptes de l’État espagnol qui sont les grands bénéficiaires de ce désastre car ils percevront environ 85 millions d’euro sous forme d’impôt direct sur les entrées de cinéma. En 2004, le box-office avait réalisé 691 millions d’euro et le ministère des Finances espagnol avait perçu 51,3 millions d’euro. En d’autres termes, malgré l’effondrement du cinéma espagnol et de toutes les conséquences négatives qu’il implique, du démantèlement d’une industrie à l’affaiblissement de cette forme de culture enracinée dans le pays, l’Etat a perçu plus d’argent de la part du cinéma. La raison, bien évidemment, se trouve dans l’augmentation de la TVA de 8 à 21 %.

 

dans ce country focus

Newsletter

courgette oscar shortlist

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250