Les Gardiennes (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
L'Insulte (2017)
Makala (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Espagne

1,4 million de spectateurs en moins pour le cinéma espagnol en 2008

par 

1,4 million de spectateurs en moins pour le cinéma espagnol en 2008

- L'ICAA (Institut de la cinématographie et des arts audiovisuels espagnol) a publié hier les résultats officiels des écrans espagnols en 2008. Aucun miracle ne s'est produit depuis le mois de décembre (lire l'info), au contraire, les résultats finaux ont été plus bas que prévu. La baisse de la part de marché est presque imperceptible (de 13,5% en 2007 à 13,3% en 2008) mais en nombre de spectateurs elle est plus sensible (de 15,7 à 14,3 millions). Au total, la baisse de fréquentation des cinémas ibériques est de 8,44%.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Crimes à Oxford [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Álex de la Iglesia
interview : Gerardo Herrero et Mariela…
fiche film
]
, d'Álex de la Iglesia, reste le plus gros succès espagnol de l'année avec 1,42 million de spectateurs, loin derrière les premiers titres du box-office général, où le film n'est qu'en quinzième position. 2008 a également marqué l'aggravation d'une tendance alarmante, à savoir une domination sans conteste des productions américaines, avec une part de marché de 71,51% et 18 titres parmi les 25 films les plus vus (dont les six premiers).

Le public espagnol n'est donc pas très réceptif au cinéma européen non-national, qui se contente d'une part de marché de 12,83% (contre 16,79% en 2007) mais ce surtout grâce à des productions britanniques comme Le Chevalier noir, The Boy in the Striped Pyjamas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Quantum of Solace [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, qui ont représenté 8,1%.

Le piratage et l'absence d'un gros succès local sont pour Fernando Lara, directeur de l'ICAA, les raisons principales de cette mauvaise performance du cinéma espagnol. Lara s'accorde toutefois avec Pedro Pérez, président de la FAPAE (Fédération des associations de producteurs audiovisuels espagnols), pour dire que 2009 n'ira pas dans le même sens, notamment grâce au lancement des nouvelles oeuvres d'Almodóvar (lire l'info), Amenábar (noticia), Fernando Trueba, Daniel Sánchez Arévalo (Azuloscurocasinegro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Isabel Coixet (info).

 

dans ce country focus

Newsletter

EFA
Bridging_the_dragon_Home
ArteKino

Follow us on

facebook twitter rss