Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Slovaquie

2013 : une bonne année pour les exploitants et les producteurs slovaques

par 

2013 : une bonne année pour les exploitants et les producteurs slovaques

- L'année 2013 a été un très bon millésime pour les exploitants et les producteurs slovaques. Pour commencer, le box-office a progressé de 7,6% par rapport à 2012, pour atteindre 18,8 millions d'euros, et les entrées ont grimpé de 7,7% pour arriver à 3,7 millions de spectateurs (sur 5,4 millions d'habitants). Le Top 10 a été dominé par les productions américaines (dont six films d'animation pour enfants), mais la cinquième place est revenue à la comédie tchèque Babovřesky.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sur les 267 films lancés dans les salles en 2013, 23 étaient des productions locales (15 films de fiction et huit documentaires) qui ont, selon le magazine spécialisé slovaque film.sk, conquis une part de marché plus haute de 78,65% que celle enregistrée en 2012, atteignant un total de 160 151 entrées. Le titre slovaque le plus populaire a été le thriller The Candidate (avec 80 234 spectateurs, ce qui place ce film à la huitième position du Top 10 slovaque depuis que le pays est un État indépendant), qui évoque le pouvoir des médias dans le contexte d'une élection présidentielle. La date de lancement finement choisie (le film est sorti en octobre ; la prochaine présidentielle aura lieu en mars), la campagne de promotion soignée et difficile à éviter, l'esthétique des publicités et bandes-annonces publiées (des vidéos usant de ralentis et d'un montage rapide) et surtout la nature polémique du sujet du film (l'affiche n'hésite pas à déclarer : "La tête de l'État (n') est (pas) élue par vous") se sont avérés une formule magique. Le deuxième slovaque film le plus populaire a été le film familial Love Me or Leave Me (14 139 entrées), qui décrit un triangle amoureux impliquant une mère, sa fille adolescente et un même homme qu'elles se disputent.

Le documentaire le plus vu a été Normalization (8565 entrées), qui revient sur un épisode sombre dans l'Histoire du système judiciaire tchécoslovaque : sa plus longue affaire, connue comme l'Affaire Cervanová. Le réalisateur, Robert Kirchhoff, a passé huit ans à préparer le film, collectant des détails sur le viol et le meurtre de l'étudiante en médecine Ludmila Cervanová pendant la phase dite de "Normalisation" imposée par le régime communiste. Cette affaire, jamais résolue, a soulevé nombre de théories conspirationistes – d'où l'attrait du film pour le public local.

(Chiffres publiés par l'Union des distributeurs de la République slovaque et film.sk)

Newsletter

Producers on the Move

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017