Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
L'Usine de rien (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Danemark

Eurimages a des retours sur financements venant de quatre films, tous danois

par 

Eurimages a des retours sur financements venant de quatre films, tous danois

- Eurimages, le fonds d'aide à la coproduction du Conseil de l'Europe, finance 60 à 70 films européens par an par le biais de sommes remboursables uniquement si tous les investisseurs privés ont été payés. En 2012, quatre films lui ont rendu de l'argent, soit 700 000 euros en tout, et ils étaient tous de production danoise. Il s'agit de La Chasse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Thomas Vinterberg
interview : Thomas Vinterberg
fiche film
]
de Thomas Vinterberg, Love Is All You Need [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la réalisatrice oscarisée Susanne BierMelancholia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Lars von Trier
fiche film
]
de Lars von Trier et A Royal Affair [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Mikkel Boe Følsgaard
interview : Nikolaj Arcel
fiche film
]
de Nikolaj Arcel.

"C'est la première fois de toute l'Histoire que tous les remboursements viennent du même pays. Notre réputation actuelle est qu'en plus de faire des films artistiquement intéressants qui remportent des prix aux festivals, nous savons aussi produire des films qui vendent des entrées partout dans le monde. Nombreux sont les collègues issus de plus grands pays et disposant de plus gros budgets qui regardent le Danemark avec envie", a commenté Steen Bille, consultant à l'Institut du cinéma du Danemark et représentant d'Eurimages dans son pays.

"Les productions à gros budgets sont souvent financées principalement par des investisseurs privés, et les rembourser revient à jeter de l'argent dans un trou noir, mais les producteurs danois sont habiles pour ce qui est de monter leurs budgets. Quand je dévoile aux étrangers combien A Royal Affair a coûté, ils ont du mal à comprendre comment il a été possible de faire un film historique aussi superbe pour cette somme", précise aussi Bille sur le site de l'Institut danois. Pour lui, il est notoire au sein d'Eurimages que le cinéma danois est économiquement sain et performant au box-office.

Eurimages vient de verser 410 000 euros au projet The Pheasant Killers de Mikkel Nørgaard, produit par Zentropa Entertainments, ainsi que 200 000 euros à SF Film pour sa participation au film The World de la Polonaise Anna Kazejak. Profile Pictures a reçu la même somme pour Kalt vor de l'Islandais Hafsteinn Sigurdsson.

 

dans ce country focus

Newsletter

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss