Corps et âme (2017)
Blue My Mind (2017)
The Charmer (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Danemark

Une "crise de l'audience" sans précédent pour le cinéma danois

par 

Une "crise de l'audience" sans précédent pour le cinéma danois

- L'année dernière, le cinéma danois a vendu 4,1 millions d'entrées chez lui, pour une part de marché de 29,6%. Pour les sept premiers mois de l'année en cours, le niveau est descendu à 21,1% des entrées. En juillet, le cinéma danois a obtenu sa part de marché la plus basse de tous les temps : 5%.

“On ne peut plus nier le fait que le cinéma danois est dans un gouffre de la taille du Grand Canyon", estime Kim Pedersen, qui dirige l'association commerciale Danish Cinemas. “Cela fait cinq mois que nous sommes dans une situation désastreuse, ajoute-t-il. Historiquement, nous vivons une crise de l'audience telle que nous n'en avons jamais connu".

Au premier semestre, seuls quatre films danois sur les 12 qui sont sortis ont eu des résultats "bons" ou du moins "acceptables", selon Pedersen: The Reunion 2: The Funeral [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mikkel Serup (604 364 entrées), Father of Four [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Giacomo Campeotto (286 444), Someone You Love [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pernille Fischer Christensen (166 924) et The Cartel de Charlotte Sachs Bostrup (127 166).

“Cinq des films qui n'ont pas marché étaient des premiers longs métrages, poursuit Pedersen. C'était une idée stupide que de lancer autant de films de débutants en même temps, surtout qu'il n'y en a pas beaucoup de prévu pour le reste de l'année et pour le début de 2015. The Miracle, de Simon Staho, est au-delà des évaluations : le public fuit quand il voit son nom. Seules 742 personnes ont vu son film.

On note que les quatre films qui ont trouvé leur public ont été soutenus par l'Institut du cinéma danois pour leur potentiel commercial ou inclus dans le programme Cinema Club Denmark."

“Un des problèmes est le marketing. The Salvation [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Kristian Levring
fiche film
]
de Kristian Levring et When Animals Dream [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jonas Alexander Arnby
fiche film
]
, de Jonas Alexander Arnby, ont tous les deux été lancés à Cannes, parce qu'ils y ont été sélectionnés, et les gens en ont déduit qu'il s'agissait de films artistiques, alors que ces deux titres sont des films de genre faciles d'accès qui auraient sans doute attiré beaucoup plus de spectateurs s'ils n'avaient pas eu l'étiquette 'Cannes'. Il faut faire connaître davantage les films danois, avant leur sortie au cinéma." 

“Une méthode possible serait la création d'un portail interactif sur les nouveaux films danois, avec des bandes-annonces et des reportages sur le tournage. On devrait suivre l'exemple des États-Unis, où l'information est clef pour les distributeurs – et pas seulement avant la sortie, mais jusqu'au lancement VàD du film. Nous savons par expérience que plus les gens sont nombreux à aller voir un film au cinéma, plus ils seront nombreux à le visionner sur d'autres plateformes. À moins que nous ne réagissions, la tendance actuelle va se maintenir et continuer de nuire aux nouveaux films 'qui ne se vendent pas tous seuls'."

Malgré ses réserves, Pedersen qualifie la saison à venir de "prometteuse". Trois films locaux sont au programme de Cinema Club Denmark : Speed Walking de Niels Arden Oplev (156 764 entrées en 18 jours), qui sera suivi de Silent Heart [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bille August (qui devrait au moins réaliser 250 000 entrées) puis de The Absent One [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mikkel Nørgaard (un titre qui pourrait, s'il reste dans la lignée de la série de films tirée des romans de Jussi Adler Olsen, comme The Keeper of Lost Causes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eugenio Mira
fiche film
]
, totaliserau moins 700 000 spectateurs). 

 

dans ce country focus

Newsletter

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value

Follow us on

facebook twitter rss