Corps et âme (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
L'Usine de rien (2017)
Soleil battant (2017)
La Belle et la meute (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Grèce

Le cinéma d'auteur reprend du poil de la bête

par 

Le cinéma d'auteur reprend du poil de la bête

- Ce qu'on a qualifié de "printemps du cinéma grec" a renforcé l'intérêt des investisseurs privés pour le cinéma local et encouragé les distributeurs grecs à prendre des risques pour les productions locales, qui seraient sans cela énormément dépendantes de la distribution par l'État pour ne pas mourir sans jamais avoir été projetées ou finir, dans le meilleur des cas, directement sous forme de DVD.

Le nouveau film de Costas Zapas, Minor Freedoms [+lire aussi :
critique
film focus
interview : Costas Zapas
interview : Gregory Athanasiou
fiche film
]
, produit par Minus Pictures et présenté par Zentropa Entertainment, semble avoir remporté les faveurs cette année. Pour ce troisième long métrage, le réalisateur a obtenu son premier contrat avec un distributeur local, et pas des moindres, car il s'agit de Odeon S.A..

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Odeon a terminé l'année avec près de la moitié de ses recettes annuelles générées par deux de ses titres grecs, qui se sont qui plus est placés en deuxième et troisième position au Top 10 annuel. Cette société est considérée comme le plus grand distributeur de films grecs commerciaux, et c'est pour cette raison qu'elle a choisi le nouveau projet d'un réalisateur jusque là vu uniquement comme un cinéaste pour festival.

Avec les superbes résultats obtenus par des titres commerciaux, "autant aller à l'autre extrême", a déclaré Yiorgos Tziotzios, qui dirige la division spéciale d'Odeon baptisée "Word of Mouth".

Entretemps, Yiannis Economidis a annoncé le tournage de son nouveau film, Machairovgaltis. Ce réalisateur primé qui a ensuite essuyé des échecs est connu pour le langage grossier qu'il utilise comme un outil esthétique exprimant la laideur (physique et psychologique) du monde qui entoure ses anti-héros.

Son nouveau projet est produit par Argonauts Productions, la grande maison de production qui génère des succès depuis trois ans et a vu son film Wedding Party s'inscrire au troisième rang du box-office grec 2008, après avoir atteint la deuxième place avec A Bee in August en 2007.

 

dans ce country focus

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss