Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: République Tchèque

La production locale coule en 2008

par 

La production locale coule en 2008

- L'industrie du cinéma tchèque a baissé l'année dernière, selon les chiffres publiés vendredi dernier par l'Association des producteurs d'audiovisuel (APA). En tout, les frais engagés pour le cinéma sur le territoire tchèque ne se sont montés qu'à 3,5 milliards de couronnes, soit 29% de moins qu'en 2007.

L'industrie du cinéma tchèque a perdu plus de 1500 emplois depuis 2003, dont 1200 en une seule année l'année dernière.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Les chiffres sont tragiques, cela ne pourrait pas vraiment être pire", a déclaré le président de l'APA, Pavel Strnad, producteur au sein de Negativ.

Dans ce contexte sombre, il y a toutefois quelques bonnes nouvelles. La production de titres locaux a engendré des dépenses plus importantes que jamais : les producteurs ont investi 880M de couronnes dans la production de longs métrages tchèques en 2008, ce qui représente environ un tiers de plus qu'en 2007. En outre, l'année dernière, la part de marché des titres locaux en République tchèque n'a été dépassée que par celle des films français en France. Onze des titres du Top 20 en 2008 et les trois premiers du box-office de cette année sont des productions tchèques.

Hélas, le volume des investissements liés à des productions internationales a coulé, passant de 2,1 milliards de couronnes en 2007 à seulement 705 millions, soit moins que ce qui a été investi dans les productions tchèques et même moins que ce qui a été investi dans les clips publicitaires.

Ces chiffres à l'appui, les producteurs demandent au gouvernement tchèque d'introduire des mesure d'incitation pour le cinéma. La semaine dernière, les leaders politiques de la gauche comme de la droite ont reconnu la nécessité d'aider l'industrie du cinéma et les Studios Barrandov ont annoncé qu'ils offriraient des remises aux réalisateurs tchèques.

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss