Valley of Shadows (2017)
Corps et âme (2017)
The Line de Peter Bebjak
Seule la Terre (2017)
Absence of Closeness (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: République Tchèque

La nouvelle loi sur le cinéma tchèque est enfin approuvée

par 

La nouvelle loi sur le cinéma tchèque est enfin approuvée

- Bien que le président tchèque Václav Klaus (photo) ait refusé de signer la loi sur le cinéma au motif qu'il ne voyait pas "pour quelle raison les producteurs de cinéma et autres hommes d'affaires de ce secteur devraient avoir des privilèges par rapport à ceux qui travaillent dans d'autres domaines similaires", le Parlement tchèque n'a pas suivi sa décision.

Pour la première fois, les chaînes de télévision privées vont contribuer au Fonds tchèque pour le cinéma. Le montant de leur contribution devrait être d'environ 150 millions de couronnes tchèques (environ 6 millions d'euros), ce qui représente la moitié du budget annuel du fonds.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'argent apporté par les chaînes privées correspond à environ 2% de leurs revenus sur la publicité. Cette contribution va aider à produire de nouveaux films. Le changement est lié à une limitation du temps consacré à la publicité par la télévision nationale. Une autre source d'approvisionnement du fonds est le pourcent retenu sur le prix de chaque ticket vendu. Les ventes des films produits grâce au fonds contribuent également.

Les contributeurs seront représentés par un comité de neuf membres qui supervisera la gestion des fonds. Ce comité décidera des projets à soutenir (longs métrages de fiction, documentaires, épisodes de séries) et du montant minimum que chacun devra dépenser sur le sol tchèque. Les paiements seront rétroactifs. 

Cette loi remet la République tchèque sur la carte des pays attractifs : dernièrement, les équipes de tournage avaient tendance à choisir la Hongrie ou la Roumanie faute d'incitations financières, et ce malgré le haut niveau des services offerts en République tchèque. La ministre de la Culture Alena Hanáková a décrit le nouveau système comme plus transparent et plus susceptible de rendre le cinéma tchèque compétitif.

Newsletter

Astra
EPI Distribution
LIM

Follow us on

facebook twitter rss