Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Irlande

Des améliorations significatives à la Section 481

par 

- Sur recommandation de l'IFB (Irish Film Board), le ministre des Arts Martin Cullen a proposé certains amendements à la Section 481 pour favoriser les investissements dans l'industrie du cinéma irlandaise.

Le plafond pour chaque investisseur va passer à 50.000 € par an (la limite actuelle étant à 31.750 €) et ils seront exemptés à 100% sur ce montant (contre 80%).

Pour Cullen, "Cette amélioration suit la confirmation obtenue dans le courant de l'année qu'il faut porter le plafond par projet à 50 millions et prolonger le système d'allègements de la Section 481 jusqu'en 2012. Ces amendements à la Loi de budget soutenus par le ministère des Finances permettront au secteur du cinéma irlandais d'être compétitif sur le plan international pour diriger de grosses productions étrangères vers l'Irlande tout en renforçant la production cinématographique et télévisuelle indigène. Je suis convaincu que ces mesures solifieront et augmenteront l'emploi dans ce secteur dans les années à venir et élargiront nos capacités de production tout en ancrant cette industrie de la création dans notre économie".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

James Morris, le président de l'IFB, a déclaré : "Par l'introduction de ces amendements, le ministre des Arts témoigne de la confiance qu'il fait à notre industrie non seulement pour générer des emplois et des investissements étrangers dans les douze prochains mois, mais aussi pour continuer de se développer sur le long terme. À cet égard, des statistiques récentes rendent très clair le succès de la politique du gouvernement consistant à promouvoir l'industrie du cinéma irlandaise par le biais de financements directs et d'incitations fiscales. Depuis 1992, le nombre d'emplois directement généré par le secteur est passé de 1000 à 6000 cette année, et compte tenu de la nature de la production cinématographique et télévisuelle, cela représente un apport substantiel pour l'économie".

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss