Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Pays-Bas

Le Fonds Hubert Bals soutient les jeunes interprètes du nouveau cinéma indépendant

par 

Le Fonds Hubert Bals soutient les jeunes interprètes du nouveau cinéma indépendant

- Vingt-cinq films de dix-huit pays ont été retenus cette année par le Fonds Hubert Bals dans le cadre du Festival international de Rotterdam. L'initiative comprend comme de coutume des aides financières de la phase de projet à la post-production et à la distribution de titres représentant tous les genres, du style documentaire (El camino entre dos puntos de l'Argentin Sebastian Diaz Morales) aux films plus expérimentaux (comme le titre indonésien At the Very Bottom of Everything de Paul Agusta) ou aux oeuvres d'animation (comme le film argentin El sol d'Ayar Blasco).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Tant le festival dans sa programmation que la Fondation Hubert Bals dans son intervention ont pour habitude de privilégier certaines cinématographies, notamment issues d'Amérique du Sud, d'Extrême-Orient et des pays africains et européens qui font peu de films mais avec quelques films solides apportent quelque chose de nouveau aux goûts de la critique et du public européen. C'est le cas par exemple du film géorgien Susa de Rusudan Pirveli ou de Soul Boy du Kényan Hawa Essuman. L'Est de l'Europe est bien représenté, avec le titre arménien Bounded Parallels de Hovhannes Galstyan, le film tadjik True Noon de Nosir Saidov et deux films des Balkans, Donkey [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Antonio Nuic (Croatie/Bosnie herzégovine/Serbie/Royaume-Uni) et Ordinary People [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Vladimir Perisic: des pers…
fiche film
]
de Vladimir Perisic (Serbie).

Le succès de l'initiative s'illustre par des prix : deux des trois lauréats des Tigres de cette année ont été soutenus par le Fonds Hubert Bals, le titre costaricain Agua fría de mar [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Savina Neirotti
fiche film
]
de Paz Fábrega et le film thaïlandais Mundane History d'Anocha Suwichakornpong. Ces récompenses sont seulement la pointe de l'iceberg, car plusieurs pupilles du fonds ont été projetés dans de grands festivals internationaux.

Au-delà des lauréats des Tigres, la compétition de Rotterdam a accueilli deux autres oeuvres financées par le fonds, et les sections parallèles ne se sont pas trouvées en reste. Tous ces films ont été présentés en avant-première mondiale ou européenne, ce qui témoigne de l'engagement de la Fondation pour ce qui est de soutenir les jeunes acteurs du nouveau cinéma indépendant qui usent de langages cinématographiques et de thèmes politiques et sociaux qui seraient difficiles à aborder autrement.

L'intervention de la Fondation n'est pas limitée au Festival de Rotterdam, mais se poursuit toute l'année, comme en témoigne l'annonce qu'après la belle et vaste sélection de la section "Where is Africa?", le Fonds Hubert Bals soutiendra la tournée dans de nombreux festivals africains de dix documentaires et fictions sur l'Afrique.

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss