La Colère d'un homme patient (2016)
Orpheline (2016)
Félicité (2017)
Paris La Blanche (2016)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Roumanie

Roumanie : les recettes des films roumains perdent 23% en 2013

par 

Roumanie : les recettes des films roumains perdent 23% en 2013

- Bien que le nombre de productions nationales à l'affiche en Roumanie cette année ait été plus élevé qu'en 2012, passant de 18 à 23, elles ont réalisé des recettes largement inférieures à celles enregistrées l'année dernière, soit 671 130 euros contre 880 570, selon des chiffres publiés par les distributeurs. Ce résultat est d'autant plus décevant que les cinémas roumains ont accueilli cette année le film local le plus populaire de ces dix dernières années, Mère et fils [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Calin Peter Netzer
festival scope
fiche film
]
de Calin Peter Netzer (117 809 entrées).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Mère et fils aura donc représenté en 2013 41% des entrées vendues par le cinéma local (quelques films roumains jouent encore, mais leurs gains d'ici à la fin de l'année ne devraient pas beaucoup modifier ce chiffre). Seuls deux autres titres ont dépassé les 20 000 spectateurs : Love Building [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Iulia Rugina
festival scope
fiche film
]
de Iulia Rugina (26 578), auquel il a d'ores et déjà été décidé de donner une suite, et Miss Christina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
d'Alexandru Maftei (24 389), un film d'horreur atmosphétique dont le lancement a judicieusement été synchronisé avec Halloween. Le succès de l'oeuvre de Netzer mis à part, le cinéma roumain a donc eu une année assez maussade, la moyenne des autres films ne dépassant pas 7590 entrées et 17 640 euros de recettes.

Le fait que pas moins de 12 films roumains aient été lancés en dix semaines cet automne a affecté leur longévité à l'affiche. Les spectateurs intéressés par les productions nationales ont eu d'un seul coup trop de choix.

L'industrie du film roumaine s'est bien mieux portée en 2012, avec quatre films dépassant les 50 000 entrées : Of Snails and Men [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Tudor Giurgiu
fiche film
]
de Tudor Giurgiu (63 855), la comédie romantique Lie to Me Sweetly (55 629), Au-delà des collines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Cristian Mungiu
interview : Cristian Mungiu
interview : Cristian Mungiu
fiche film
]
de Cristian Mungiu (53 083) et la comédie de Noël Ho Ho Ho 2: A Family Lottery (50 774). En 2012, les films roumains ont attiré en moyenne 18 000 spectateurs chacun.

 

dans ce country focus

Newsletter

Bridging the Dragon

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home