Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Portugal

Des réalisateurs et producteurs lancent une pétition pour sauver l'industrie du cinéma nationale

par 

Des réalisateurs et producteurs lancent une pétition pour sauver l'industrie du cinéma nationale

- Un groupe de réalisateurs et producteurs portugais ont lancé une pétition publique demandant à la ministre de la Culture Gabriela Canavilhas une intervention immédiate pour sauver le cinéma portugais de sa "situation de catastrophe imminente".

Le texte critique ouvertement le Fonds d'investissement dans le cinéma et l'audiovisuel (FICA), jugé dysfonctionnel, paralysé et lié par les chaînes de télévision et le groupe Zon Lusomundo.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le FICA, qui rassemble de l'argent venant des chaînes traditionnelles et par cable et du ministère de l'Économie, a été créé en 2007 avec un budget quinquennal de 83M €, mais pour le moment seule une petite partie de la somme a été investie.

Une gestion insatisfaisante a fait l'objet de plusieurs critiques et conduit le ministère de la Culture à ôter à ESAF-Fundos Mobiliários (qui fait partie du groupe BES) l'administration du fonds. L'ICA (Institut du cinéma et de l'audiovisuel) est à présent chargé d'organiser une consultation publique pour décider de l'entité auquelle le fonds sera confié.

La pétition demande aussi des ressources supplémentaires pour les financements de l'ICA et un plus grand soutien aux distributeurs et exploitants indépendants, de manière à ce que les films européens et indépendants touchent davantage de spectateurs. Enfin, la chaîne publique RTP devrait respecter le contrat signé avec le gourvernement portugais concernant son devoir de produire et de diffuser du cinéma portugais et indépendant.

La pétition a été signée par un groupe de réalisateurs de tous les âges, du doyen Manoel de Oliveira à João Salaviza, 26 ans, lauréat de la Palme d'or du meilleur court au dernier Festival de Cannes. Parmi les producteurs y adhérant, on peut citer notamment Maria João Mayer (Filmes do Tejo), Pedro Borges (Midas Filmes) et João Trabulo (Periferia Filmes).

Pour lire toute la pétition (en portugais), cliquer ici.

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss