Home (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Fiore (2016)
Brimstone (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Country Focus: Portugal

Le printemps du cinéma portugais

par 

Le printemps du cinéma portugais

- Bien qu'il doive attendre avril pour voir Tabu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Miguel Gomes
interview : Miguel Gomes
festival scope
fiche film
]
de Miguel Gomes, qui avec ses deux prix à Berlin fait partie des films portugais les plus attendus de l'année, le public lusitanien va découvrir dès mars les nouveaux longs métrages de trois réalisateurs portugais bien différents les uns des autres : Florbela de Vicente Alves do Ó, Em Câmara Lenta de Fernando Lopes et A Vingança de uma mulher de Rita Azevedo Gomes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le 8 mars, journée internationale de la femme, Florbela [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
doit arriver sur les écrans. Ce deuxième long métrage de Vicente Alves do Ó aborde une figure incontournable de la littérature portugaise du XXème siècle : l'écrivain Florbela Espanca. Au lieu de lui consacrer une biographie de type traditionnel, le film, produit par Pandora Cunha Telles (Ukbar Filmes), se concentre sur les moments décisifs de la vie de la femme de lettres, en particulier le moment où n'arrivant pas à écrire, l'ennui causé par sa vie de femme au foyer provinciale l'a décidée à partir pour Lisbonne. Là, elle a retrouvé son frère (et amant) et s'est mise à mener une vie de bohème pour trouver l'inspiration. L'écrivain "assoiffée d'infini" est incarnée ici par Dalila Carmo (photo), qui donne la réplique au toujours impressionnant Ivo Canelas dans le rôle de son frère et Albano Jerónimo dans celui de son mari.

Comme Les Mystères de Lisbonne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Raúl Ruiz et Sangue do meu Sangue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de João Canijo, le film d'Alves do Ó sera doublé d'une version série télévisée (intitulée Perdidamente Florbela) qui inclura plusieurs aspects absents de la version cinématographique. Florbela va non seulement sortir au cinéma, mais aussi parcourir un circuit parallèle dans les ciné-clubs et bibliothèques de tout le pays. Le réalisateur souhaite ce faisant protester contre l'exploitation des films dans un nombre réduit de salles de la capitale et le peu de temps que les productions locales passent à l'affiche. Il y a deux ans, João Botelho a mis en oeuvre une stratégie similaire pour O Filme do Desassossego, librement inspiré de l'oeuvre de Fernando Pessoa.

Le même jour, Leonardo Filmes lance Em câmara lenta, un film produit par Paulo Branco (Clap Filmes) qui marque le retour à l'écran du vétéran Fernando Lopes deux ans après Os Sorrisos do Destino, avec dans le rôle principal le même acteur, Rui Morisson. Le scénario, composé par Rui Cardoso Martins, s'inspire du roman éponyme de l'auteur et avocat Pedro Reis, que Lopes voit comme "un astéroïde rare et surprenant de la littérature portugaise". Comme complément aux 71 minutes que dure Em câmara lenta [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, les spectateurs pourront aussi apprécier le court métrage O Dia Mais Feliz da Tua Vida d'Adriano Luz, acteur connu notamment pour sa participation aux Mystères de Lisbonne qui est en train de tourner As Linhas de Torres, le projet sur lequel travaillait encore Raúl Ruiz au moment de son décès et qui a été repris par la compagne de feu le cinéaste chilien, Valeria Sarmien.

Enfin, le 29 mars va voir la sortie d'A Vingança de uma mulher [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Rita Azevedo Gomes
fiche film
]
, de Rita Azevedo Gomes, produit et distribué par CRIM Produçoes. Cette adaptation de la nouvelle "La vengeance d'une femme" (1874) de Barbey d'Aurevilly a été projetée au mois de janvier au Festival de Rotterdam (lire l'info).

Newsletter

CASI HECHO Home

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring