Thelma (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Distribution et exploitation

Les contenus européens représentent 3/4 du temps de grande écoute

- Les films et les émissions de télévision "made in Europe" continuent d'attirer les téléspectateurs européens. Selon une étude indépendante, commandée par la Commission européenne, les œuvres européennes représentent près des trois-quarts du temps de grande écoute des chaînes européennes. La présence d'œuvres européennes dans les nouveaux média, comme la vidéo à la demande, est encourageante mais sa conformité aux nouvelles règles audiovisuelles européennes exige un suivi étroit. Ces règles, destinées à assurer la diffusion des œuvres européennes, ont été complétées en 2007 par des mesures spécifiques aux nouveaux média qui doivent être appliquées par tous les Etats Membres avant décembre 2009.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'étude mesure pour la première fois le temps consacré par les téléspectateurs à l'écoute des programmes européens. Les études précédentes ne mesuraient que leur part dans la grille des programmes. Il ressort de la présente étude que les émissions et films européens et indépendants sont très populaires. En 2007, les émissions et films européens représentaient 74% du temps d'écoute , voire 75,5% entre 18h et 23h, 33,4% du temps d'écoute des Européens ayant été consacré aux productions européennes indépendantes.

La majorité des services de vidéo à la demande des chaînes de télévision offre presque exclusivement du contenu européen: plus de 90% des chaînes de télévision interrogées indiquent qu'une proportion de plus de 75% de leurs catalogues à la demande est européenne. En revanche, les services de vidéo à la demande indépendants promeuvent beaucoup moins les productions européennes: en effet 25% déclarent proposer moins de 25% d'heures européennes dans leurs catalogues. Il est donc important de surveiller le développement des offres de vidéo à la demande dans l'UE afin de soutenir la promotion d'un contenu culturellement diversifié.

L'étude, basée sur un échantillon représentatif des chaînes de télévision et services associés dans toute l'Europe, a été menée pour le compte de la Commission européenne afin d'analyser la promotion des œuvres européennes par les chaînes de télévision et – à partir de décembre 2009 – des services à la demande, dans 30 pays, comme l'exigent les règles audiovisuelles européennes. L'étude propose aussi des méthodes d'évaluation de la présence et de l'investissement du contenu européen par les services de vidéo à la demande. Elle encourage enfin les Etats Membres et les services à la demande à définir des orientations pour mesurer l'importance du contenu "made in Europe" dans l'environnement du service à la demande.

Lisez l'pdfétude

 

dans ce dossier

Newsletter

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss