Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Distribution et exploitation

Les sites de streaming en ligne deviennent producteurs de leur propre contenu

par 

- La nouvelle série House of Cards est disponible sur Netflix depuis ce 1er février. Le géant de la location DVD et du streaming en ligne n'est pas le seul à se lancer dans la production de son propre contenu.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Netflix est né en 1997. C'était au départ une simple compagnie de location de DVD par la poste. C'est seulement plus tard que Netflix a parié sur un système de streaming en ligne. Cela coûte aujourd'hui 16 dollars (12 euros) par mois pour avoir un abonnement de location illimité de DVD et de streaming en ligne. Ils ont investi dans des nouvelles technologies bien avant les principales chaînes américains, les chaînes câblées et leurs concurrents du web comme Amazon. Ils ont à présent 33 millions d'abonnés et le plus gros trafic internet des Etats-Unis.

 Netflix prend dorénavant un tournant car pour la première fois ils investissent dans leur propre production. Le site de streaming a toujours été dépendant des autres chaînes pour acheter et rediffuser leur contenu. Victime de leur propre succès, cela devenait de plus en plus difficile de négocier avec les grandes chaînes.

 Désormais Netflix est une encore plus grande menace pour les chaînes traditionnelles. Depuis le 1er février la série House of Cards est disponible seulement sur Netflix. Le site de streaming en ligne a surenchéri face à HBO et AMC dans l’acquisition de cette série. L'histoire est celle d'un politicien américain prêt à tout pour atteindre les plus hauts postes avec dans le rôle principal Kevin Spacey et David Fincher comme réalisateur des deux premiers épisodes. Netflix a publié directement les 13 épisodes sur son site internet plutôt que d'en publier un chaque semaine comme cela est fait la plupart du temps. Cela montre qu'ils s'adaptent également mieux au mode de consommation des médias des gens aujourd'hui.

 Netflix a décidé aussi de se lancer à la conquête du monde. Ils ont déjà annoncé qu'ils voulaient s'installer en Europe. Le seul problème est que la chronologie des médias est très différente aux Etats-Unis et en Europe. En France, les films peuvent sortir en vidéo à la demande après 36 mois alors que cela prend moins d'un an aux Etats-Unis. Cependant il y a des moyens de contourner le système et il y a déjà des sites internet qui expliquent comment créer un compte Netflix même en Europe.

 La conquête de l'Europe est donc pour l'instant à l'arrêt mais Netflix devient de plus en plus grand aussi aux Etats-Unis. Reed Hastings, le PDG de Netflix, a dit qu'il voulait multiplier par trois le nombre d'abonnés aux Etats-Unis pour atteindre les 90 millions. Mais les concurrents sur le web s'organisent également. Le site de streaming Hulu a lancé quatre séries originales dans les deux dernières années et en a annoncé trois nouvelles pour 2013. La compagnie de vente en ligne Amazon s'y met aussi et est en train de produire 11 pilotes, allant de la comédie aux émissions pour enfants. Toutes ces compagnies qui étaient dépendantes des grandes chaînes américaines sont en train de les rattraper lentement. Cependant Netflix a clarifié un détail, il est fort peu probable que leurs investissements en production originale atteignent ceux des grandes chaînes. Ils estiment faire 200 à 300 millions de dollars cette année. Ce montant représente la moitié du budget en programmation de HBO et Showtime.

 

dans ce dossier

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss