La Lune de Jupiter (2017)
120 battements par minute (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier: Politique européenne

Rapport: la diplomatie culturelle a besoin d'un nouvel élan

par 

Rapport: la diplomatie culturelle a besoin d'un nouvel élan

- A l’initiative du Parlement européen, un rapport publié aujourd’hui par la Commission européenne met en lumière les effets positifs qu’aurait la creation d’un programme de diplomatie culturelle ou “pouvoir discret” sur l’Union Européenne et ses Etats membres.

« La diplomatie culturelle nous donne l’occasion de partager avec d’autres pays notre culture et nos valeurs européennes telles que les droits de l’homme, la diversité et l’égalité, » a déclaré Madame Androulla Vassiliou, commissaire chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse. « Elle est également bénéfique pour l’emploi et la croissance. J’appelle la future Commission et le Parlement européen à mettre en œuvre les recommandations du rapport. »

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le rapport se fonde sur des travaux de recherche dans les 28 États membres, les 16 pays du voisinage (Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Égypte, Géorgie, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Moldavie, Maroc, Territoire palestinien occupé, Syrie, Tunisie et Ukraine) et 10 pays stratégiques (Brésil, Canada, Chine, Inde, Japon, Mexique, Russie, Afrique du Sud, Corée du Sud et États-Unis d’Amérique).   

Les recommandations sur la manière d’accroître l’impact de la diplomatie culturelle sont les suivantes :   

  • Une meilleure coordination et un personnel spécialisé, tel que des attachés culturels dans les délégations de l'UE ;
  • de nouvelles méthodes de financement et de collecte de fonds, y compris le cofinancement et les partenariats public-privé ;
  • la mise en commun de ressources d’organismes culturels et des États membres, notamment par l’intermédiaire de leurs instituts culturels et de leurs attachés à l’étranger ;
  • la suppression des obstacles à la mobilité, par exemple en facilitant les conditions d’obtention de visas pour les opérateurs culturels ;
  • une meilleure communication avec les jeunes, par exemple en développant des programmes d’échanges éducatifs et culturels ;
  • la recherche de partenaires clés, axée plus particulièrement sur les villes ;
  • la facilitation de l’échange d’expériences et de bonnes pratiquesentre des artistes de différents pays, des responsables culturels, des journalistes ou des écrivains ;
  • l'autonomisation des acteurs culturels locaux en facilitant la coopération avec des organisations et/ou des fondations culturelles ;
  • l'amélioration du suivi et de l’évaluation de projets et de politiques en matière de diplomatie culturelle.

 Le rapport et ses recommandations seront examinés avec des représentants des États membres et du Parlement européen. 

La culture en tant qu’aspect clé des relations extérieures est l’un des trois objectifs stratégiques de l’Agenda européen de la culture, un cadre politique global qui guide les travaux conjoints de la Commission et des États membres depuis 2007. (EU Neighbourhood Info)

 

dans ce dossier

Newsletter

Producers on the Move

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017