Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier: Politique européenne

"La place de la culture dans les relations extérieures de l'UE"

par 

"La place de la culture dans les relations extérieures de l'UE"

- Androulla Vassiliou, la Commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multi-linguisme et de la jeunesse, a présenté à Brussels son nouveau rapport concernant les relations culturelles qu’entretient l’UE avec l’extérieur. L’idée principale de ce rapport est de renforcer, si ce n’est de créer, une stratégie diplomatique internationale basée sur le potentiel culturel de l’UE. En effet, nous le savons bien, l’UE admet un patrimoine culturel important ainsi qu’une dynamique de création mais d’après les autorités européennes, ces forces sont mal exploitées et pourraient devenir des atouts majeurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le rapport en question est la finalité d’une association d’organisations culturelles crée en 2011, rassemblant aujourd’hui les 28 pays membres, 16 pays voisins (Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Égypte, Géorgie, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Moldavie, Maroc, Territoire palestinien occupé, Syrie, Tunisie et Ukraine) et 10 pays partenaires (Brésil, Canada, Chine, Inde, Japon, Mexique, Russie, Afrique du Sud, Corée du Sud et États-Unis d’Amérique).

Comme le présente Mme Vassiliou, ce rapport admet des mesures concrètes pour favoriser les échanges culturels entre l’UE et les pays en relation notamment avec des plans de financements et des collaborations  secteurs public-privée réunisant tous types d’acteurs comme des artistes, des professionnels, des institutions communautaires, la société civile, pour faciliter les échanges humains et culturels entre les pays membres et les pays voisins, etc…

C’est en promouvant les échanges culturels de petites envergures et en rapprochant le secteur privé et le secteur public que ce rapport lutte pour le liberté culturelle et contre le monopôle du marché par les gros investisseurs concentrés dans certaines régions du monde. 

Comme le veut notre siècle et notre société, cette nouvelle dynamique engage l’UE dans un mouvement de “mutual learning and sharing” qui ne peut être que bénéfique et qui d’après le rapport apporterai une “intrinsic added value” à l’UE.

Dans un moment de grand désaroi politique comme nous le vivons aujourd’hui dans l’Union, le développement des échanges culturels externes comme internes semble être une initiative parfaite autant pour assurer l’essor culturel de l’UE sur la scène internationale (et attirer les investisseurs) mais aussi pour renforcer l’identité européenne en créant tous types d’opportunités culturelles et artistiques à la portée de tous.

Téléchargez le rapport complet  

 

dans ce dossier

Newsletter

Producers on the Move

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017