24 Weeks (2016)
Indivisibili (2016)
La reconquista (2016)
Toni Erdmann (2016)
Fuocoammare, par delà Lampedusa (2016)
Dogs (2016)
Frantz (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier: Green Film Shooting

Green Film Shooting : Des solutions durables pour la construction des décors

par 

Green Film Shooting : Des solutions durables pour la construction des décors

- Les chefs décorateurs arrivent à créer de nouveaux mondes spectaculaires sur les écrans. Mais parfois, les équipes de production laissent un beau chantier derrière eux. Des tonnes de déchets sont produits quand ils remballent la production et détruisent les plateaux. Les piles de Styrofoam et de plastiques toxiques pourraient être remplacées par des matériaux écologiques déjà utilisés dans d’autres secteurs industriels.

Ecovative est une entreprise innovante implantée aux Etats-Unis et spécialisée dans la création de matériaux écologiques grâce à des procédés naturels. Cette maison de production basée sur la Côte Est a développé Myco Foam et Myco Board, des matériaux rentables et écologiques produits à partir de champignons qui peuvent être utilisés comme emballages, pour concevoir des mobiliers et même dans la construction immobilière. La technologie d’Ecovative, dont le brevet a été déposé aux Etats-Unis et à l’international, utilise le mycélium fongique pour transformer les déchets issus de l’agriculture en matériaux bio-composites durables.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Le mycélium est génial car c’est un matériau qui s’assemble tout seul”, souligne le PDG et co-fondeur d’Ecovative, Eben Bayer. “En fait, il réutilise des produits qui seraient autrement considérés comme des déchets – comme par exemple les coques des graines ou les résidus ligneux  – et est capable de les transformer en polymère chitineux, auquel on peut donner quasiment n’importe quelle forme”.  Utilisé comme colle, le mycélium permet de mouler des objets de la même façon que dans l’industrie plastique. “On peut créer des matériaux avec plein de propriétés différentes”, fait remarquer ce pionner de la technologie. “Ces matériaux sont isolants, résistent au feu, à la moisissure, à la vapeur – et ils peuvent aussi absorber les impacts, notamment les impacts sonores”. Puisque le mycélium résiste aussi naturellement au feu, il a obtenu le classement A par ASTM E84, la méthode classique pour tester les propriétés d’inflammation des surfaces de matériaux de construction. Melissa Jacobsen, Directrice de la Stratégie de Communication chez Ecovative explique que “c’est un avantage incroyable pour les chefs décorateurs puisqu’ils n’ont pas besoin d’ajouter des produits chimiques toxiques ou des matériaux de bases avec ces additifs”.

La recette pour que Myco Foam prenne forme est plus ou moins similaire à la préparation des gâteaux avec de la levure. Ecovative fournit dans un sachet les ingrédients pré-mélangés, les tiges de maïs et le mycélium. Il faut ensuite y ajouter de l’eau et de la farine pour créer la pâte qui sera versé dans le moule de son choix. “C’est vraiment ces particules qui permettent au mycélium de se gonfler – c’est là que c’est magique, puisque avec ce procédé, c’est l’organisme qui produit le travail et non pas la machine”, explique Bayer. Une fois que la pâte a fini de se lever, on la cuit pour arrêter le processus d’expansion. “Notre objectif est d’encourager la fabrication locale, dans la même idée que le mouvement de production locale pour la nourriture”, précise Bayer, qui a créé avec le co-fondeur d’Ecovative, Gavin McIntyre, des formules utilisables dans le monde entier à partir de produits extraits de l’agriculture locale. “En Chine, on peut utiliser les cosses de riz et les graines de coton. En Europe du Nord ou en Amérique du Nord, ce sera des coques de sarrasins ou d’avoine”.

Ces matériaux sont tous issus de l’agriculture et non du pétrole, ce qui les rend 100% recyclables. Des compagnies comme Dell utilisent le Mushroom Packging, l’emballage à base de champignons. Ces pionniers de l’écologie fabriquent aussi des produits de substitution pour les panneaux agglomérés, les contreplaqués et les panneaux de fibres. La technologie d’Ecovative lie les particules les unes aux autres en utilisant de la résine naturelle, ce qui permet aux matériaux de ne pas contenir d’urée-formaldéhyde et d’être sans risque pour l’environnement. Actuellement, elle est utilisée pour fabriquer du mobilier, des plans de travails, des pièces d’ameublement moulées, des dossiers de sièges, des armoires et des panneaux d’affichage. “Le Myco Board serait une très bonne alternative sur les plateaux de tournage”, conclut Jacobsen. “Aujourd’hui, notre production est centrée sur les pièces d’ameublements moulées sur mesure et sur d’autres formes de moulages, mais nous amplifions notre gamme de production. Les chefs décorateurs qui seraient intéressés devraient nous contacter pour lancer la discussion”.

Newsletter

CNC ACM FR

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino