Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Focus: Asia & Oceania

L’optimisme renaît pour l’industrie cinématographique russe

par 

- L’industrie cinématographique russe en rapide croissance semblait avoir subi un choc en premier semestre 2009, au moment où la crise financière et la piraterie minaient les secteurs clés de la croissance. Les chiffres globaux de l’année 2009 et les informations concernant le premier semestre 2010 indiquent toutefois que l’industrie est en train de retrouver ses marques.

Telles sont les conclusions de The Film Industry in the Russian Federation (L’industrie cinématographique dans la Fédération de Russie), dernier rapport commandé par l’Observatoire européen de l’audiovisuel au consultant indépendant Nevafilm, et réalisé en collaboration avec RFilms et Groteck Business Media.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le rapport souligne les progrès réalisés dans les domaines suivants :

• Les investissements dans la production de longs-métrages semblent avoir trouvé un nouveau souffle en 2010 grâce à l’action concertée des principaux acteurs et à la restructuration des investissements de l’État, bien que le secteur de la production télévisée soit resté peu actif.

• La fréquentation des salles russes poursuit son expansion (environ 14% par an). Cette progression s’explique principalement par l’accroissement du nombre de films 3D en circulation – une quarantaine en 2010 contre 15 en 2009 – et par l’augmentation du parc d’écrans numériques. Pour les mêmes raisons, les recettes en salles exprimées en monnaie locale se sont améliorées de 13% en 2009, bien qu’elles aient fléchi en termes de revenu en dollars du fait de la dévaluation du rouble pendant la crise.

• Les parts de marché pour les films nationaux ont légèrement fléchi de 26% à 24% en 2009 tout en demeurant fortes. Les productions nationales populaires ont généralement remporté moins de succès en dehors de Russie, les publics européens préférant les films d’auteur à distribution limitée en salles, et qui n’ont souvent eu que des sorties DVD en Russie même...

• L’expansion du parc d’écrans a sensiblement ralenti en 2009 lorsque la crise financière a atteint le secteur de la propriété intellectuelle. À +5%, les chiffres de la première moitié de 2010 sont restés modestes en comparaison avec les augmentations annuelles enregistrées avant 2009. Le 3D a été le moteur principal de croissance parmi les nouvelles possibilités de projection numérique comptant désormais 100 nouveaux écrans supplémentaires ajoutés fin 2009 pour le lancement d’Avatar, et 80 autres encore pour Shrek 4, Il était une fin – qui ont réalisé une pénétration globale de 23% des écrans modernes en Russie en juillet 2010.

• Malmené par la piraterie, le secteur russe de l’édition DVD a été faible, comme à l’accoutumée. Cependant une résurgence du volume des ventes pour l’édition vidéo légale début 2010 semblerait indiquer que l’effondrement qui avait touché le secteur en 2009 pourrait maintenant être terminé.

• Les services de VoD ont également promis des nouvelles sources de revenus pour les fournisseurs russes de contenus. Après une première vague de services lancés par les opérateurs câble et IPTV en 2007-2008, on a vu apparaître mi-2009 des services distribués directement sur Internet. De nombreux nouveaux opérateurs sont apparus sur le marché aux second et troisième trimestres de 2010. Gêné par une offre de contenus limitée, le marché demeure embryonnaire alors que la pénétration grandissante de l’Internet largement répandu à travers les régions russes a eu pour conséquence d’exacerber le principal défi : le partage non autorisé de fichiers à travers des réseaux d’échanges entre particuliers.

The Film Industry in the Russian Federation

Un rapport de Nevafilm Research avec la collaboration de Groteck Business Media et de RFilms.
Publié par l’Observatoire européen de l’audiovisuel, édition 2010.

Ce rapport est une édition mise à jour et augmentée d’une étude publiée en 2009. Il comprend la description du cadre institutionnel de l’industrie cinématographique russe, ainsi qu’une vue d’ensemble de son fonctionnement. Des sections séparées en fournissent l’analyse détaillée des diverses branches : la production de films pour le cinéma et la télévision, le secteur des services de production, l’exploitation et la distribution de films et de DVD. Le rapport fournit aussi de nouveaux détails sur le développement du secteur des services VoD et de la piraterie sur Internet.

Les sujets abordés dans l’édition réactualisée du rapport sont les suivants :

• Les évolutions récentes de la politique nationale de soutien à l’industrie cinématographique;
• La structure et le volume du marché de la production de films pour le cinéma et la télévision de 2009 à 2009, avec une analyse de la production de films et de séries télévisés, de longs-métrages et d’œuvres d’animation, ainsi que des premiers résultats de 2010;
• La structure et le chiffre d’affaires du secteur des infrastructures de production cinématographique comprenant les sociétés de services et les studios de cinéma, ainsi que des informations sur les nouveaux projets de construction de studios;
• Les nouvelles salles de cinéma en Russie de 2004 a premier semestre 2010 (sites et salles de cinéma dans des centres commerciaux et des complexes de loisirs, salles multiplexes, écrans de cinéma numériques, salles IMAX et SimEx 4D);
• La distribution en salles en Russie, le volume du marché de la distribution cinématographique de 2004 à 2009;
• La distribution des films russes en Europe;
• Le marché de l’édition vidéo légale en Russie ; le volume du marché de l’édition DVD de 2008 à 2009;
• Les principaux acteurs dans chaque branche : production cinématographique et télévisuelle, ressources de production, exploitation en salles, distribution de films et DVD. La concertation récente entre les différents acteurs est soulignée.

Lisez le pdfRapport

 

dans ce dossier

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss