Mademoiselle Paradis (2017)
La mauvaise réputation (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Arrhythmia (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Scary Mother (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Focus: Amérique du Nord

Baisse de 4,1 % des recettes en Québec

par 

- MONTREAL - La crise qui touche l'industrie américaine du cinéma se fait également sentir au Québec, où, en 2011, les revenus ont diminué de 4,1 % malgré la relative bonne santé du septième art québécois.

La firme Cinéac, qui compile les chiffres du box-office québécois, a publié mercredi le rapport complet des recettes en salles pour la dernière année.

Si les revenus bruts des films québécois ont augmenté l'an passé, les chiffres totaux ont, eux, légèrement baissé, passant de 210 millions $ à 202 millions $.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au chapitre des films étrangers, c'est Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
qui a raflé la mise avec des recettes de 9,18 millions $ en 2011. À titre de comparaison, en 2010 Avatar avait explosé le box-office avec des revenus totaux de 15,53 millions $.

Les Schtroumpfs a connu un excellent succès dans la Belle Province puisque les aventures des petits bonhommes bleus créés par le bédéiste belge Peyo sont arrivées en deuxième place avec des recettes cumulatives de 6,34 millions $. Et le Québec deviendra la nouvelle patrie des Schtroumpfs puisque le deuxième volet de leurs tribulations sera tourné à Montréal à partir de mars 2012.

Autre héros de BD à avoir bénéficié de l'engouement des cinéphiles: Tintin, dont le long métrage de Steven Spielberg a amassé quelque 5,8 millions $. Par contre, l'intérêt pour le 3D commence à s'essouffler, Cinéac notant que «le cinéma 3D a connu un ralentissement, ayant engendré 26,2 % des rentrées en salles».

En quatrième place, on trouve Pirates des Caraïbes: la fontaine de Jouvence avec 5,56 millions $. Mais la grande surprise vient de Twilight: Révélation – 1re partie, qui a occupé la cinquième position avec des revenus de 5,34 millions $; or, en 2010, Twilight: Hésitation avait récolté quelque 7,26 millions $ au Québec.

DU CÔTÉ DES FILMS QUÉBÉCOIS

Le cinéma québécois n'a pas été touché par la crise, les revenus des films de chez nous ayant augmenté en 2011, passant de 18,65 millions $ (2010) à 19,9 millions $.

Starbuck, dont les droits d'adaptation viennent d'être vendus en Inde, a été le long métrage le plus lucratif avec des recettes de 3,39 millions $. Il a été talonné de très près par Le sens de l'humour, la comédie avec Michel Côté et Louis-José Houde ayant engrangé 3,32 millions $.

Gerry a obtenu des résultats décevants, ne récoltant que 1,85 million $. Par contre, Monsieur Lazhar, sorti fin octobre, a récolté 1,76 million $ en deux mois.

Café de Flore [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Jean-Marc Vallée
fiche film
]
est arrivé en cinquième place avec 1,54 million $ et a été suivi de Funkytown avec 1,29 million $. Les quatre autres films apparaissant dans le top 10 québécois n'ont pas atteint le million: Sur le rythme (935 579 $), Frisson des collines (770 077 $), Pour l'amour de Dieu (452 337 $) et French Kiss (418 387 $).

 

dans ce dossier

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss