Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Essential Killing

email print share on facebook share on twitter share on google+

Vincent Gallo est la proie d'une chasse à l'homme

par 

- Un prisonnier s'échappe et lutte pour sa survie. Un thriller politique signé par le Polonais Jerzy Skolimowski et récompensé à Venise en 2010

Critique : Essential Killing

En 83 minutes de sang et de nature à l'état sauvage, le thriller politique Essential Killing [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Jerzy Skolimowski
fiche film
]
, présenté par le Polonais Jerzy Skolimowski en compétition à la Mostra de Venise 2010 ne laisse pas le spectateur respirer un seul instant. On est littéralement happé par cet acte d'accusation généralisé contre l'impérialisme, la violence militaire et les guerres de religion.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vincent Gallo incarne ici un terroriste afghan présumé qui se retrouve traqué par les forces spéciales américaines après son évasion d'un centre de détention du Nord de l'Europe. Obligé de traverser des régions hostiles en plein hiver, affamé et terrorisé, l'homme se transforme en une impitoyable machine à tuer, une proie-prédateur dans une chasse à l'homme très rapprochée.

Paraphrasant efficacement les films d'action hollywoodiens, le réalisateur originaire de Lódz "démonte" la figure héros et la transpose dans la peau de l'étranger et dans le rôle d'un ennemi public réduit à son essence la plus brutale . Le corps de Vincent Gallo (très bien dirigé par Skolimowski qui est également acteur) est mis à l'épreuve, martyrisé, abandonné dans l'environnement hostile de la nature la plus pure. Des rochers du prologue afghan à la blancheur aveuglante de la neige (le film a été tourné en Israël, en Norvège et en Pologne, de l'eau des ruisseaux aux animaux sauvages : tout n'est qu'un douloureux contraste de la folie humaine. Gallo ne profère pas un mot, mais seulement des grognements et des gémissements, et même la femme qui lui porte secours (Emmanuelle Seigner) est muette.

Jerzy Skolimowski ne juge pas. Dans de brefs flashbacks, on découvre le héros avec une femme ou en train d'écouter le chant d'un mollah invitan à se battre pour la cause d'Allah, mais peu importe si cet homme traqué est un terroriste ou un homme qui se bat pour son pays. La perspective choisie par le réalisateur est celle de l'hélicoptère, comme pour embrasser d'un bloc une terrible réalité tout en prenant de la distance. Essential Killing, né de la nouvelle d'une possible participation du gouvernement polonais à des manoeuvres secrètes de la CIA dans le pays, est un drame à l'état le plus nu, le plus dépouillé, un film sur l'instinct de survie.

(Traduit de l'italien)

galerie photo

titre international : Essential Killing
titre original : Essential Killing
pays : Pologne, Norvège, Irlande, Hongrie
vente à l' étranger : HanWay Films
année : 2010
réalisation : Jerzy Skolimowski
scénario : Jerzy Skolimowski, Ewa Piaskowska, James McManus
acteurs : Vincent Gallo, Emmanuelle Seigner, Stig Frode Henriksen, Nicolai Cleve Broch, David L. Price, Torgrim Ødegård, Varg Strande, Phillip Goss

prix/sélections spéciaux

Biennale di Venezia 2010 En compétition
Coppa Volpi pour le meilleur acteur
BFI London Film Festival 2010 
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01