Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Papa vient dimanche

email print share on facebook share on twitter share on google+

"L'Enfer, c'est les autres"

par 

- Une comédie noire décapante sur une famille éclatée. Une découverte de la Berlinale 2012 et une nouvelle preuve de la vitalité de la nouvelle vague roumaine.

Critique : Papa vient dimanche

Nouveau film de Radu Jude après le remarqué La fille la plus heureuse du monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Papa vient dimanche [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Radu Jude
fiche film
]
présente beaucoup de caractéristiques propres au nouveau cinéma roumain, mais les insère dans un récit plus violent que à quoi nous étions habitués. Et après Aurora [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Clara Voda
fiche film
]
de Cristi Puiu, dont l'esprit était violent avec une action minimaliste, le long métrage de Radu Jude se distingue avec force.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dentiste divorcé, Marius (Serban Pavlu, déjà apprécié dans La fille la plus heureuse du monde et La Mort de Dante Lazarescu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) se rend chez sa femme Otilia (Mihaela Sirbu, vue dans Medal Of Honor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) car il doit prendre sa fille pour les deux jours de garde définis par la loi. Cette fois, il veut l'emmener à la mer. Sofia (Sofia Nicolaescu)qui a cinq ans, vit avec sa mère, sa grand-mère Coca (incarnée par l'actrice aguerrie Tamara Buciecanu-Botez) et avec le petit ami de sa mère, Aurel (interprété par un visage familier du cinéma roumain, Gabriel Spahiu, récemment à l'écran dans Adalbert's Dream [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Gabriel Achim
fiche film
]
).

Otilia n'est pas là quand Marius arrive et il apprend que la veille, Sofia a été prise de nausée et de fièvre. Comme la petite fille dort encore et bien qu'il ait hâte de se mettre en route, Marius doit se résoudre à patienter. Quand ils sont finalement prêts à partir, Aurel décide alors qu'ils feraient mieux d'attendre le retour d'Otilia (légalement responsable de l'enfant) car Marius a changé le programme en souhaitant aller à la mer avec Sofia et non au parc comme prévu. Les problèmes ne font que commencer et à la fin du film, on se retrouvera presque dans une situation de prise d'otage.

L'une des caractéristiques du film est que les personnages ne cessent jamais de parler, le scénario écrit par Radu Jude et Corina Sabau contenant essentiellement des dialogues dans un décor qui ne change pratiquement jamais une fois Marius arrivé à l'appartement. Comme dans la majorité des films roumains récents, le travail à la caméra et les éclairages sont très directs et "propres", la direction de la photographie ayant été assurée par Andrei Butica qui a aussi travaillé sur La Mort de Dante Lazarescu et Francesca [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). A noter également que la musique est totalement absente et que l'interprétation évolue dans le registre de l'hyper-réalisme avec entre autres une performance impressionnante de la très jeune Sofia Nicolaescu.

À l'approche de l'épilogue, la tension monte quand les frustrations de Marius s'expriment de plus en plus violemment. On peut dire que le personnage est un être très désagréable, mais les autres protagonistes ne sont plus reluisants. Et si le titre du film est inspiré d'une scène où Marius explique à Sofia que "tout le monde dans la famille ira au Paradis", Papa vient dimanche évoque plutôt la fameuse maxime de Sartre: "L'Enfer, c'est les autres". Car Radu Jude montre à quel point nous sommes tous capables d'attitudes conflictuelles et de violence.

Papa vient dimanche a été coproduit par les sociétés roumaines HiFilm et Abis Studio, avec les Hollandais de Circe Films. Les ventes internationales sont assurées par Films Boutique.

galerie photo

titre international : Everybody in our Family
titre original : Toată lumea din familia noastră
pays : Roumanie, Pays-Bas
vente à l' étranger : Films Boutique
année : 2012
réalisation : Radu Jude
scénario : Radu Jude, Corina Sabau
acteurs : Şerban Pavlu, Mihaela Sîrbu, Sofia Nicolaescu, Stela Popescu, Tamara Buciuceanu, Marian Bratu, Andreea Bosneag, Gabriel Spahiu, Alexandru Arsinel
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01