Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une nouvelle amie et un secret

par 

- Interprété par Anaïs Demoustier et Romain Duris, le film est une adaptation d'une nouvelle de Ruth Rendell

Critique
Une nouvelle amie de François Ozon

De nouveau sans passer par la case Venise, le réalisateur français François Ozon a choisi de présenter son dernier long métrage, Une nouvelle amie [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : François Ozon
fiche film
]
, directement à Toronto. La première européenne du film aura lieu en compétition à San Sebastian, où Ozon a gagné il y a deux ans le Coquillage d'or avec Dans la maison [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Une nouvelle amie s'inspire d'un récit de Ruth Rendell, dont l'oeuvre a déjà été adaptée sur le Vieux Continent par Pedro Almodóvar (En chair et en os). De fait, Une nouvelle amie est probablement le film le plus "almodovarien" qu'Ozon ait jamais réalisé jusque là – quoiqu'il s'apparente plus à La piel que habito [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Pedro Almodóvar
fiche film
]
, sans être aussi sombre.

L'héroïne du film est Claire (Anaïs Demoustier, vue dans Bird People [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pascale Ferran
fiche film
]
au dernier Festival de Cannes), qu'on voit dans la première scène prononcer un discours à l'enterrement de son amie d'enfance, sa meilleure amie, Laura (Isild Le Besco), qui venait d'avoir un enfant avec son mari David (Romain Duris). Un flashback mis en scène avec une assurance et une élégance infinies par Ozon retrace alors la vie des deux compagnes, de leur enfance jusqu'à la mort de Laura. Le spectateur apprend grâce à ce procédé tout ce qu'il faut savoir sur l'amitié des deux jeunes femmes.

Avant la mort de Laura, Claire lui a promis qu'elle s'occuperait de son mari et de son bébé. Cependant, après l'enterrement, elle craint de contacter David, jusqu'à ce que son propre mari (Raphaël Personnaz) ne l'y engage. Elle découvre alors qu'il porte un secret depuis longtemps.

Dès son premier long métrage, Sitcom, Ozon a toujours pris énormément de plaisir à dépeindre les vies et les valeurs des bourgeois, généralement pour les critiquer ou du moins les remettre en cause, et on retrouve cette tendance dans son nouveau film. Cependant, comme Almodovar, Ozon a désormais plus de maturité, en tant que réalisateur et qu'intellectuel : alors que ses premiers films méprisaient ouvertement les classes moyenne et haute, par provocation, il a dans ses travaux récents une approche de la sexualité et du deuil qui est plus complexe et engageante, sans toutefois priver le spectateur de mille surprises.

La première surprise est la réunion d'Ozon avec Romain Duris, car, pour être parmi les professionnels du cinéma français les plus actifs de ces dernières années, ils n'avaient jamais travaillé ensemble. Or, comme Une nouvelle amie le révèle, ils se conviennent parfaitement et il ne serait pas étonnant qu'ils collaborent de nouveau prochainement. Quand à Demoustier, dans son rôle contenu et complexe, elle fait du bon travail, ce qui confirme qu'elle fait partie des jeunes actrices françaises les plus talentueuses du moment.

François Ozon a de nouveau travaillé pour ce film avec la société de production Mandarin Cinema. Une nouvelle amie sortira en France en novembre, distribué par Mars

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : The New Girlfriend
titre original : Une nouvelle amie
pays : France
vente à l' étranger : Playtime
année : 2014
réalisation : François Ozon
scénario : François Ozon
acteurs : Romain Duris, Anaïs Demoustier, Raphaël Personnaz
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Astra

Newsletter

EPI Distribution
LIM