Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un parcours fascinant à travers l'Atlantic.

par 

- Jan-Willem van Ewijk nous offre avec son deuxième long métrage une expérience cinématographique pure. Deux genres s'épousent pour un résultat époustouflant

Critique

Atlantic. [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Jan-Willem van Ewijk
fiche film
]
de Jan-Willem van Ewijk, s'ouvre sur un magnifique plan qui fend les vastes plaines de l'Afrique du Nord-Ouest, avant d'atteindre la mer. Les vagues se soulèvent et se brisent sous nos yeux, créant une sorte d'illusion sensorielle, comme si les sièges du cinéma tangaient. L'appel de l'océan est fort ; on comprend très vite que cette coproduction néerlando-belgo-germano-marocaine va nous subjuguer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Viennent des plans aériens. L'Atlantique ondule, tranquille et puissant. Il est parfois parcouru de vagues impatientes et sublimes ; parfois, il reste immobile, miroir immense et placide. Le regard du spectateur devient celui de l'oiseau quand le héros, Fettah (joué par Fettah Lamara, qui ne fait vraiment pas ses 40 ans) murmure doucement à l'oreille de sa soeur bien aimée Wisal qu'elle devrait imaginer qu'elle est au large avec lui, comme un oiseau. 

Ces effets visuels et auditifs convergent vers le désir de plus en plus fort de Fettah de rejoindre l'Europe, quitte à parcourir 500km en planche à voile à partir des côtes marocaines. . Les plans surplombants donne une grandeur épique à son combat et nimbent son objectif d'une aura icarienne, tandis que la caméra, peut-être une GoPro ne cesser de plonger et d'émerge des eaux, ce qui rapproche le spectateur du héros. De fait, on vit le parcours de Fettah de manière incroyablement viscérale. Par ce procédé d'identification, Atlantic prouve que les histoires les plus simples sont souvent les meilleures. Ce désir unique, énorme, de Fettah fait de ce qui aurait pu n'être qu'un film sportif une oeuvre forte sur la condition humaine. 

Ce deuxième long métrage du réalisateur témoigne aussi de son sens de la mesure artistique. Ce film représente clairement une tentative personnelle d'Ewijk d'explorer et la culture africaine, et la culture européenne. Le réalisateur incarne même lui-même un touriste européen en vacances dans le village de Fettah, puisant manifestement dans sa propre expérience. L'échange culturel dont il rend compte n'est jamais destructeur. Au contraire, on peut y lire une sorte d'orientalisme inversé, dans le sens où au lieu de perpétuer la tendance des pays du Nord à "exoticiser" tout ce qui n'appartient pas à la culture occidentale, Atlantic dépeint le processus inverse vu du Maroc. C'est la relation de Fettah avec les étrangers qui est derrière sa passion sans bornes pour la planche à voile, et les émois connus auprès d'Alexandra (Thekla Reuten), une femme blanche mariée, gonflent sa poitrine d'un élan surhumain. 

Ewijk nous livre ainsi un film très cathartique qui pose un regard libérateur sur l'investissement émotionnel et les sacrifices personnels qu'impliquent souvent les rêves – car ceux qui choisissent de suivre leurs rêves se retrouvent souvent pris comme dans un étau par deux choses à l'extrême l'une de l'autre : leur passé et le futur qu'ils veulent. Atlantic est donc bien plus qu'un film de 90 minutes sur un homme qui affronte des vagues incroyables. Dans Atlantic, un brouillage impressionnant s'opère entre le passé, le présent et l'avenir, et l'amour de Fettah pour Alexandra apparaît progressivement comme une expression de son amour pour sa mère (qu'il a vue mourir en mer, dans cette mer qu'il vénère). Son désir sublimé d'aller en Europe en devient d'autant plus profond et incroyablement bouleversant. Le film offre ainsi une expérience cinématographique très pure, à savourer le plus pleinement possible. Ewijk est résolument un talent à suivre.

Atlantic a pour distributeur hollandais Cinemien. Ses ventes internationales sont assurées par Fortissimo Films.

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : Atlantic.
titre original : Atlantic.
pays : Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Maroc
vente à l' étranger : Fortissimo Films
année : 2014
réalisation : Jan-Willem van Ewijk
scénario : Jan-Willem van Ewijk, Abdelhadi Samih
acteurs : Fettah Lamara, Thekla Reuten, Mohamed Majd, Boujmaa Guilloul, Hassna Souidi, Soufyan Sahli, Wisal Hatimi, Driss Hakimi, Jan-Willem van Ewijk

prix/sélections spéciaux

Toronto International Film Festival 2014
44° International Film Festival Rotterdam 2015Compétition officielle
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Newsletter

Bridging the Dragon
CASI HECHO Home