Choisissez votre langue en | es | fr | it
Slow West

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Slow West: le Nouveau Monde à travers les yeux d'un jeune amoureux

par 

- Le premier long-métrage de l'Écossais John Maclean est un western atypique dont le héros est un adolescente qui se lance dans la recherche épique de l'amour de sa vie

Critique

Vu à travers les yeux d'un jeune adolescent amoureux, le Far West ne peut qu'être "slow", c'est-à-dire lent. De doux souvenirs en tête, le regard tourné vers les étoiles, Jay, comme envoûté, avance vers le Colorado depuis l'Écosse, qu'il a quittée pour retrouver sa chère Rose, à cheval, avec l'inconscience de ses 16 ans sereins et confiants. Mais c'est compter sans le chasseur de primes Silas. Quand il fait irruption, comme jailli de nulle part, en pleine forêt, Jay reprend ses esprits et voit la réalité. "Si tu continues tout seul, tu seras mort avant l'aube", lui dit Silas en lui offrant sa protection contre de l'argent. Nous sommes en 1870, et Jay a le visage rêveur de Kodi Smit-McPhee (nominé pour le prix du meilleur jeune acteur aux Prix Critics Choice en 2010 pour Laisse-moi entrer [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
; vu ensuite dans Le Congrès [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et La Planète des singes : l'affrontement), tandis que Silas est efficacement incarné par Michael Fassbender, qu'on a vu récemment en compétition à Cannes dans Macbeth. Le théâtre de leur rencontre est le Far West, avec sa violence, sa sournoiserie et ses aspects parfois surréalistes, tel que le dépeint l'Écossais John Maclean. Le film, Slow West [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : John Maclean
fiche film
]
, a gagné le Grand Prix du jury cette année au Sundance.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jay et Silas sont aux antipodes l'un de l'autre : le premier est tout idéalisme, amour et espoir ; le second est matérialiste, solitaire et cynique. En route, ils vont croises des Indiens en fuite, des nordistes, des esclaves africains, des anthropologues européens, des aventuriers, des vagabonds, des enfants, et bien d'autres personnages encore, le tout dans un décor à couper le souffle et inquiétant à la fois où le rêve innocent d'un nouveau monde marche main dans la main avec la brutalité et la domination par la force et où tout le monde ne s'intéresse qu'à une chose : l'argent. Tous sauf Jay. Au moyen de flashbacks, on découvre les moments heureux qu'ils a vécus avec Rose (Caren Pistorius) et on comprend que leur amour est impossibile, voué à l'échec, puisqu'il est fils d'aristorcrate et qu'elle n'est qu'une paysane. D'autant plus qu'elle ne ressent pas la même chose que Jay, ce qui rend sa quête encore plus épique. En chemin, on découvre aussi que le jeune soupirant n'est pas le seul à chercher la belle "fille au pistolet", car sa tête est mise à prix – mais comment notre jeune héros romantique aurait-il pu deviner que dans le Far West, on ne peut faire confiance à personne ?

C'est donc un western atypique que nous offre le talentueux réalisateur écossais, déjà remarqué en 2011 pour un court-métrage primé aux BAFTA : Pitch Black Heist (interprété lui aussi par Fassbender). C'est une sorte de western d'éducation dont le moteur est ce personnage d'adolescent gauche au regard doux issu d'une bonne famille qui est véritablement un poisson hors de l'eau, dans le Colorado sauvage de la fin du XIXème siècle, avec ses rêves absolus d'amour parfait. Pour Jay, c'est tout le reste qui n'est que divagation – "Il y a plus important dans la vie que simplement survivre", lui fait dire Maclean (qui a également écrit le scénario du film). À cela, Silas le désenchanté répond : "Oui, il y a la mort". Ainsi, ces deux personnages sont autant à l'opposé l'un de l'autre que le ciel et la terre. Pourtant, au prix de nombreux vies, ils vont devoir apprendre l'un de l'autre. 

galerie photo

titre original : Slow West
pays : Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande
année : 2015
réalisation : John Maclean
scénario : John Maclean
acteurs : Michael Fassbender, Kodi Smit-McPhee, Rory McCann, Ben Mendelsohn

prix/sélections spéciaux

Sundance Film Festival 2015 World Cinema Grand Prix du Jury
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Newsletter

courgette oscar shortlist
suspi_2016_web300x250