Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

A Bigger Splash : sex, sun & rock'n'roll

par 

- VENISE 2015 : Le 4ème long de Luca Guadagnino est un remake de La Piscine de Jacques Deray, avec Tilda Swinton en légende du rock

Critique
Ralph Fiennes et Tilda Swinton dans A Bigger Splash

Prenez un film français de 1969, mémorable avant tout pour la beauté de Romy Schneider et Alain Delon. Pour le titre, prenez un tableau de pop art réalisé en 1967 par David Hockney. Vous vous retrouverez avec le nouveau film de Luca Guadagnino, A Bigger Splash [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Luca Guadagnino
fiche film
]
, en compétition à la Mostra de Venise. Pour ce film, le réalisateur quarantenaire originaire de Palerme a transposé La Piscine de Jacques Deray à l'île sicilienne de Pantelleria, retrouvant celle qui était déjà sa muse dans Amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Luca Guadagnino - réalisat…
fiche film
]
, Tilda Swinton, qui incarne cette fois le rôle d'une légende du rock en vacances. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au thème du désir qui était au coeur du film de Deray, Guadagnino et le scénariste américain spécialisé dans le cinéma d'horreur David Kajganich ont ajouté d'autres sujets, comme la nostalgie, l'amitié, la trahison, la manipulation et enfin l'acceptation d'autrui.  

Dans un lieu sensuel comme peut l'être une île volcanique balayée par des vents africains brûlants se consume un drame. C'est là qu'arrive Harry (Ralph Fiennes), un producteur de musique britannique incapable de grandiir qui, en des années de "génie et de rebellion contre les règles", a même travaillé avec les Stones. Il veut revoir son ex, la rockstar Marianne Lane (Swinton), qui ne peut pas parler pour le moment, à cause d'une opération qu'elle a subi à la gorge, et se repose sur l'île avec son petit ami plus jeune, Paul (Matthias Schoenaerts), un photographe musclé mais sensible au passé très tumultueux. Harry est accompagné de sa fille (du moins peut-on penser que c'est sa fille) Penelope (Dakota Johnson), une jeune beauté de mère américaine très attirante. La situation se complique encore plus quand Harry décide qu'il veut se remettre avec Marianne, alors que c'était lui qui l'avait poussée dans les bras de Paul au départ. De son côté, Penelope la manipulatrice jette son dévolu sur le photographe.

Fiennes nous livre ici une performance sensationnelle, notamment dans la scène où il chante sur "Emotional Rescue" en dansant comme Mick Jagger, et les autres comédiens sont très bien dirigés par Guadagnino. Au niveau de sa structure narrative, ce quatrième long-métrage aussi est une affaire rondement menée. A Bigger Splash perd hélas un peu de son intensité au moment de l'épilogue, un peu longuet, à partir du moment où se présentent, maladroitement; des forces de l'ordre locales (notamment Corrado Guzzanti dans le rôle d'un chef de brigade) et des immigrants clandestins qui sont vite mis "en cage" – une allusion trop rapide à un thème sérieux qui n'a pas franchement sa place dans le récit. 

A Bigger Splash a été produit par Studio Canal avec la société du réalisateur, Frenesy Film, et en association avec Cota Film.

(Traduit de l'italien)

galerie photo

titre international : A Bigger Splash
titre original : A Bigger Splash
pays : Italie, France
année : 2015
réalisation : Luca Guadagnino
scénario : David Kajganich
acteurs : Dakota Johnson, Tilda Swinton, Ralph Fiennes, Matthias Schoenaerts, Margot Robbie

prix/sélections spéciaux

Venice Film Festival 2015Venezia 72
Les Arcs International Film Festival 2015 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Newsletter

courgette oscar shortlist
suspi_2016_web300x250