Choisissez votre langue en | es | fr | it
One of Us

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

One of Us : plongée dans le microcosme d'un supermarché

par 

- SAN SEBASTIÁN 2015 : Après plusieurs courts-métrages expérimentaux, Stephan Richter évoque dans son premier long, inspiré de faits réels, l'ennui mortel qui règne dans les banlieues résidentielles

Critique

Le Viennois Stephan Richter présente au Festival de San Sebastián, dans la section compétitive Nouveaux réalisateurs, son premier long-métrage, One of Us [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Stephan Richter
fiche film
]
. En 2007, le court-métrage de fin d'études du jeune metteur en scène à l'Université des arts appliqués de Vienne, un travail expérimental intitulé Out of Bounds, a été invité à plusieurs festivals internationaux, y compris le Festival anti-matière du film et de la vidéo de Victoria, au Canada, et le festival sud-coréen ExiS.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

One of Us, inspiré de faits réels, retrace une fusillade meurtrière survenue dans un supermarché quelque part en Autriche, dans une banlieue résidentielle. Comme tous les jeunes de son quartier, Julian, 14 ans, traîne souvent au supermarché du coin pour embêter les bourgeois, retrouver ses amis et s'en faire de nouveaux. Parmi ces derniers se trouve Marko, un garçon récemment libéré de prison qui semble bien parti pour continuer sur la mauvaise voie – mais c'est justement cela qui attire Julian dès le départ. Ensemble, ils vont ainsi pénétrer par effraction dans le supermarché, juste pour s'amuser. Un seul des deux en ressortira vivant.

L'action du film de Richter se déploie entièrement dans cette bulle, ce microcosme qu'est le supermarché. Le début est marqué par le calme particulier qui règne après le choc de la fusillade et la question qui se pose immédiatement : "Qu'est-ce qui s'est passé pour en arriver là ?". Cette question reste centrale tout au long du film, tandis qu'avance avec fracas l'histoire, qui est celle d'une jeunesse désoeuvrée et d'une période de dépression. Les images et le son accentuent l'atmosphère particulière qui fait de ce supermarché un lieu presque irréel. L'espace que constitue ce magasin éclairé au néon, avec ses rangées d'étagères pleines de produits, est bien rendu par l'étirement des séquences et quelques longs travellings. L'ambiance sonore conçue par Maja Osojnik et Matija Schellander repose quant à elle sur des improvisations électro-acoustiques. Comme dans les courts-métrages qui ont précédé ce film, Richter commence par explorer l'espace où il place ses personnages, manifestement fortement influencés par cet environnement. Ainsi, on fait connaissance avec toute cette "communauté" de gens qui se trouvent réunis dans ce supermarché : le gérant, qui vérifie compulsivement son pouls pendant les pauses, les agents de sécurité légèrement agressifs qui essaient d'imposer leur régime de discipline et d'ordre sur cet univers, la bande de jeunes qui rôdent toujours dans les rayons. 

D'un épisode à l'autre où l'on voit les mêmes gens en train d'arriver au supermarché pour faire toujours la même chose, on se familiarise avec cette routine et on prend conscience de la monotonie de la vie de toute cette communauté. En même temps, cet espace est rendu fascinant par cette répétition, et les images et le paysage sonore, tant et si bien qu'il semble avoir ensorcelé tous ces gens, jusqu'à ce qu'ils soient brutalement arrachés à cette torpeur par les coups de feu.

One of Us a participé à l'atelier de développement de scénario Sources2 2012 et à l'édition 2013 de l'Atelier de mise en scène Ekran de l'École de cinéma Wajda de Varsovie. Le film a été produit par la société autrichienne Golden Girls. Son distributeur national est Filmladen. Il va bientôt être projeté dans le cadre du Festival de Zurich.

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : One of Us
titre original : Einer von uns
pays : Autriche
année : 2015
réalisation : Stephan Richter
scénario : Stephan Richter
acteurs : Jack Hofer, Simon Morzé, Christopher Schärf, Dominic Marcus Singer, Andreas Lust, Markus Schleinzer, Rainer Wöss, Birgit Linauer

prix/sélections spéciaux

San Sebastián International Film Festival 2015 New Directors
Vienna International Film Festival 2015 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Newsletter

courgette oscar shortlist
suspi_2016_web300x250