Choisissez votre langue en | es | fr | it
La Chambre d'en face

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

La Chambre d'en face : une célébration de la vie qui donne à réfléchir

par 

- Le nouveau film de Michael Noer est une œuvre à plusieurs facettes qui explore l’amour et d'autres questions profondes à l’approche de la vieillesse

Critique
Sven Wollter et Ghita Nørby dans Key House Mirror

La Chambre d'en face [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Michael Noer
fiche film
]
(Key House Mirror) du Danois Michael Noer, a été projeté en avant-première mondiale pour l'ouverture du 38ème Festival international de Göteborg, et on comprend aisément la décision des programmateurs de l'événement suédois de mettre en avant ce film touchant, provocateur et merveilleusement réalisé et interprété. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film a tout pour plaire : un réalisateur qui monte (avec déjà deux beaux films à son actif : R [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, élu meilleur film nordique et lauréat du Prix FIPRESCI à Göteborg en 2010, et Northwest [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michael Noer
festival scope
fiche film
]
, qui y a obtenu le Prix FRIPRESCI en 2013, deux légendes vivantes du cinéma scandinave dans les rôles principaux (la Danoise Ghita Nørby, l'actrice des Meilleures intentions de Bille August et de Silent Heart [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et le Suédois Sven Wollter qui compte dans sa filmographie des films comme The Sacrifice d’Andreï Tarkovsky ou la trilogie House of Angels de Colin Nutley), et un un scénario très sophistiqué, écrit par Noer et Anders Frithiof August, qui parle du vieillissement et célèbre la vie. 

Lily (Nørby) déménage dans une maison de retraite avec son mari de cinquante ans Max (Jens Brenaa), resté dans un état végétatif après une série d'attaques. Lily est très aimante, et elle prend soin de son mari, mais elle fait aussi de son mieux pour rendre la situation plus supportable pour elle-même – car qui sait si son mari perçoit ce qui se passe autour de lui. Lily se cramponne à l’ombre de son ancien amour, à ce corps flasque contre lequel elle dort depuis près d’un demi-siècle, mais tout change quand un homme surnommé Pilot (Wollter) emménage dans la chambre qui fait face à la leur. 

Cet ancien pilote est un homme du monde, débordant de charme et d’énergie, bien qu’il soit atteint de la Maladie de Parkinson. Ils tombent passionnément amoureux, et Lily, qui se sent de nouveau comme une adolescente, a du mal à croire qu'elle peut encore ressentir des sentiments aussi forts à son âge. Hélas, il s’avère vite que, bien qu'elle ait intégré la maison de retraite uniquement du fait de la santé de son mari, Lily elle aussi est malade : elle souffre de démence, encore à un stade précoce (le titre du film provient du test de mémoire qu’on lui fait passer). 

Il y a une scène particulièrement provocatrice et déchirante dans laquelle Lily et Max fêtent Noël avec leur famille. Quand Lily se met à parler de Pilot à sa fille, alors que Max est assis sur une chaise roulante entre elles deux, on se rappelle soudain combien les amoureux peuvent être égoïstes et maladroits. Quant à savoir si Max peut effectivement entendre et réagir à son environnement, un indice se présente une minute plus tard, quand on constate qu'il se tient soudainement dans une position étrange et dérangeante. Cette scène est seulement l’une des nombreuses facettes de ce film, mais c’est celle qui domine l’histoire et l’atmosphère. L'intrigue, simple et méticuleusement réalisée, permet toutefois au spectateur de s’imaginer sa propre trame. 

Nørby est la star absolue du film : sa capacité à se transformer est plus grande que jamais. Travailler avec Bille August sur un rôle similaire (pour Silent Heart) y a sans aucun doute contribué, car il faut reconnaître que ces deux films semblent un enchaînement logique.

La Chambre d'en face/em> a été produit par Nordisk Film. Ses ventes internationales sont gérées par TrustNordisk.

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : Key House Mirror
titre original : Nøgle hus spejl
pays : Danemark
vente à l' étranger : TrustNordisk
année : 2015
NOTFOUND_filmregia_fr : Michael Noer
NOTFOUND_filmsceneggiatura_fr : Anders Frithiof August, Michael Noer
NOTFOUND_filmattori_fr : Ghita Nørby, Sven Wollter

prix/sélections spéciaux

44° International Film Festival Rotterdam 2015Compétition officielle
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Gijon_Home

Newsletter

Film Business Course