Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les Premiers, les Derniers: crise existentielle au crépuscule

par 

- Bouli Lanners entraine Albert Dupontel dans une quête existentielle sombre et mélancolique au cœur des paysages crépusculaires de la Beauce

Critique
Bouli Lanners et Albert Dupontel dans Les Premiers, les Derniers

Gilou (Bouli Lanners) et Cochise (Albert Dupontel) sont plutôt taiseux. Ca tombe bien, dans leur branche, la discrétion est de rigueur. Engagés par un client, ils prennent la route pour retrouver un smartphone au contenu sulfureux. Gilou et Cochise sont chasseurs de prime. Sur  leur chemin, ils croisent d’autres âmes en peine et d’autres quêtes. Un vieil homme et un croque-mort donnent le ton : la fin est proche. Dans cette atmosphère crépusculaire, on ne sait pas trop si c’est la fin du monde, la fin d’un monde, ou juste la fin de leur monde. Gilou est malade. Son cœur lui joue des tours et le cloue au lit, abandonnant Cochise et leur mission. Gilou voit venir la fin. En pleine stupeur hospitalière, il croise un messie qui lui redonne foi en l’homme, et donc en lui. Quant à Cochise, qui se retrouve seul avec le chien de Gilou, c’est une femme qui lui redonne foi en l’homme. Outre une poignée de malfrats, un vieil hôtelier humaniste, un croque-mort prophétique et un prophète pas vraiment mort, Gilou et Cochise vont surtout croiser Esther (Aurore Broutin) et Willy (David Murgia). Esther et Willy, ce sont les premiers hommes, ils en ont la fraîcheur, la force et la fragilité, l’innocence et la détermination. Esther et Willy sont tout à la fois l’amour, la foi, la famille. Manque de bol, ils ont mis la main sur le fameux téléphone, sans se douter une seule seconde de sa dangerosité, et ils se retrouvent malgré eux poursuivis par des chasseurs de primes et de vrais voyous.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les Premiers, les Derniers [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Bouli Lanners
fiche film
]
, c’est en fait le croisement de personnages en pleine crise de foi, que ce soit leur foi en Dieu, en l’homme ou en eux-mêmes. Un film sombre, dont l’atmosphère pesante presque post-apocalyptique nourrie par les décors aux confins du surnaturels des plaines de la Beauce, est peu à peu illuminée par la lumière intérieure des âmes qu’il révèle, par l’amour et la bonté des hommes (et un peu des femmes, donc). Ce sont ces paysages, ce surgissement irréel d’un aérotrain dans la campagne beauceronne, qui ont ouvert les vannes de l’écriture chez Bouli Lanners, qui voulait depuis longtemps faire un film qui pose cette question : que fait-on du temps qu’il nous reste à vivre, surtout quand celui-ci est plus que jamais compté ? Pour faire court, la réponse, c’est l’amour, l’amour de soi, l’amour des autres. « Aimez-vous les uns les autres » a dit Jesus, dont l’ombre incarnée par Philippe Rebbot plane sur le film. Et l’amour jaillit dans Les Premiers les Derniers. L’amour pur et originel d’Esther et Willy, l’amour bienveillant de Clara (Suzanne Clément), l’amour des autres et l’humanisme de l’hôtelier (Michael Lonsdale), l’amour amical de Gilou et Cochise. En une succession de tableaux spectaculaires, mis en musique par la guitare de Pascal Humbert, Bouli Lanners accompagne ces personnages en pleine crise existentielle, témoin d’un crépuscule qui se mue en aube.

Les Premiers les Derniers est le quatrième long métrage de Bouli Lanners. Il est produit en Belgique par Versus, qui accompagne le réalisateur depuis ses premiers pas derrière la caméra, et coproduit par Prime Time en Flandre et ADCB en France, avec le soutien du CCA, de Wallimage, du VAF, du CNC, de la Région Centre et de MEDIA. Les ventes internationales seront gérées par Wild Bunch. Il sort le 27 janvier en France, et le 24 février en Belgique (distribué par O’Brother). 

galerie photo

titre international : The First, The Last
titre original : Les Premiers, les derniers
pays : Belgique, France
vente à l' étranger : Wild Bunch
année : 2016
réalisation : Bouli Lanners
scénario : Bouli Lanners
acteurs : Bouli Lanners, Albert Dupontel, Michael Lonsdale, Suzanne Clément, Max Von Sydow, David Murgia, Virgile Bramly, Lionel Abelanski, Philippe Rebbot, Serge Riaboukine, Aurore Broutin

prix/sélections spéciaux

Berlinale 2016
Panorama
Be Film Festival 2016 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Sarajevo Report

Newsletter

Locarno Report
DPC