Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

María (y los demás) : le moi, c'est les autres

par 

- SAN SEBASTIAN 2016 : Nely Reguera se lance avec un excellent drame parcouru d’humour fin qui dépeint une femme encline à procrastiner, asphyxiée qu’elle est par ses obligations sociales

Critique
Barbara Lennie et le reste de la troupe dans María (y los demás)

Que faisons-nous de notre existence ? Que désirons-nous vraiment ? Jusqu’à quel point est-on contraint par les obligations qu’on s’est imposées ? Nely Reguera pose ces questions (et bien d’autres) avec subtilité et élégance dans son premier long-métrage, María (y los demás) [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Nely Reguera
fiche film
]
– litt. “Maria (et les autres)” –, accueilli avec enthousiasme à sa présentation dans la section Nuev@s Director@s du 64ème Festival de San Sebastian (après quoi le film ralliera le Festival de Busan, en Corée du Sud).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Dans cette comédie dramatique, l’inimitable Barbara Lennie joue un rôle qui pourrait lui valoir autant de récompenses que celui qu’elle interprétait dans Magical Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Carlos Vermut
fiche film
]
, dont celui-ci est une sorte de version doucement distillée. La grande réussite du film est qu’il parvient à obtenir du spectateur, quel que soit son sexe ou son âge, se retrouve à maintes reprises dans l’intrigue. Le personnage central, la Maria du titre, est une trentenaire qui se consacre depuis plusieurs années à son père malade. Quand, enfin, il se rétablit et retrouve petit à petit son indépendance, Maria se retrouve devant un grand vide et ne sait plus que faire d’elle même : elle accepte mal de ne plus être nécessaire à quelqu’un.

Le film, tourné en Galicie (où Reguera, moitié-galicienne, moitié catalane, a passé de nombreux étés) dépeint son personnage central aux moyens des dialogues et de ses relations avec ses proches. On la suit à des dîners, dans des rencontres et lors des soirées passées à la plage – des moments que la réalisatrice, admirative de Woody Allen, Valeria Bruni Tedeschi, Rohmer et Baumbach, recrée dans un style naturaliste, quotidien et plaisant. Cependant, comme dans les films des auteurs précités, chaque personnage à ses désirs secrets, ses vieilles habitudes et ses angoisses.

Il en va ainsi surtout pour Maria, pour laquelle Reguera a manifestement beaucoup d’affection, la ridiculisant toujours juste ce qu’il faut, juste assez pour qu’on mesure à quel point il est difficile de sortir du confort de son train-train, quand on se croit irremplaçable et qu’on s’en sert comme prétexte pour procrastiner ce qui compte vraiment, pour secouer sa paresse à coups de responsabilité, éclaboussant les autres au passage. Reguera arrive à évoquer tout cela sans accès de sanglots et sans tomber dans le ton des manuels pratiques pour améliorer sa vie, avec un humour raffiné.

Dans ce film qui a toutes les chances de se retrouver aux Goya (dans la catégorie meilleur réalisateur à son premier film), la famille et ses rituels aussi sont évoqués affectueusement mais avec ironie : la scène où un des frères chantent Como yo te amo de Raphael reflète ce théâtre artificiel que déterminent les liens de sang, où les rôles sont fermement répartis, où la communication est mauvaise et où l’intégration de nouveaux membres est acceptée une méfiance mal dissimulée.

María (y los demás) a été produit par Frida Films en coproduction avec Avalon PC, avec la participation de Televisión de Galicia, S.A. et des subventions de l’Agence galicienne pour les industries culturelles ainsi que de l’Institut de la Cinématographie et des Arts visuels d’Espagne. En Espagne, le film sera distribué par Avalon, à partir du 16 décembre. 

(Traduit de l'espagnol)

galerie photo

titre international : María (and Everybody Else)
titre original : María (y los demás)
pays : Espagne
année : 2016
réalisation : Nely Reguera
scénario : Nely Reguera
acteurs : Bárbara Lennie, José Ángel Egido, Rocío León, Pablo Derqui, Vito Sanz, Julián Villagrán, María Vázquez, Miguel de Lira, Xúlio Abonjo, Aixa Villagrán, Marina Skell

prix/sélections spéciaux

San Sebastián International Film Festival 2016 
Busan International Film Festival 2016 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Newsletter

CNC conférence 6 decembre
Les Arcs