Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Fanny Saadi • Productrice

email print share on facebook share on twitter share on google+

Pari réussi pour Les Films de la Strada

par 

- Société productrice de 13 (Tzameti), les Films de la Strada ont provoqué la métamorphose du film de moyen en long métrage

Interview : Fanny Saadi • Productrice

Un pari réussi haut la main par une structure qui ne compte pas s’arrêter à ce premier succès et sur lequel revient Fanny Saadi, membre de trio de producteurs avec Gela Babluani et Jean-Baptiste Legrand.

Cineuropa : 13 (Tzameti) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fanny Saadi
interview : Gela Babluani
fiche film
]
est le premier long métrage produit par les Films de la Strada

Fanny Saadi : La société Les Films de la Stada a été fondée en 2000 par Gela Babluani et les autres associés, moi y compris, sont arrivés un an plus tard. Dès le départ, nous voulions produire ce scénario en moyen-métrage. Nous avons d’abord mené des projets plus accessibles en termes de montage financier: des courts métrages (notamment A fleur de peau de Gela Baluani) et des documentaires, et il y a quatre ans, la société s’est lancé dans l’autofinancement total de 13, presque uniquement avec ses fonds propres. Nous avions une contribution du Centre National de la Cinématographie qui arrivait à sa fin et nous avons lancé le premier tournage en décembre 2003 sous le format court, moyen-métrage. Mais le film trouvait sa véritable forme en long, avec la particularité d’avoir été tourné sur deux ans en trois sessions.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comment avez-vous trouvé vos partenaires coproducteurs ?
MK2 Productions est arrivé au terme de la seconde session de tournage. Nous avions un montage qui donnait une très bonne idée de l’intention du film (la partie du Ring de roulette russe). Nous avons envoyé des DVD et MK2 a décidé d’entrer en coproduction au moment où nous préparions préparation la troisième session qui allait faire du film un long métrage. Solimane Production et Quasar Pictures sont arrivés légèrement après et nous ont aidé pour la post-production alors que MK2 nous a donné un énorme coup de pouce pour finaliser le film dans un confort auquel nous n’arrivions pas à accéder auparavant. Nous avons même obtenu 152 000 euros au titre de l’avance sur recettes après réalisation du CNC. Cela a été un peu compliqué quand il a fallu annoncer au CNC que le court était devenu un long, il a fallu refaire les dossiers, les agréments. Au total, le budget de 13 (Tzameti) s’élève à 1,4 million d’euros.

Quels sont les projets de votre structure à moyen terme ?
Nous avons mené à bien l’été dernier le tournage en Géorgie de L’âme perdue du sommet co-réalisé par Gela et son père Temour Babluani. Pour ce film, le CNC nous a octroyé une avance sur recettes avant réalisation. Quasar Pictures est de nouveau coproducteur et MK2 va distribuer le film en France le 24 mai prochain tout en s’occupant des ventes internationales. Par ailleurs, nous espérons continuer à produire Gela Babluani, même si cela risque d’être difficile car nous restons une petite structure.

galerie photo

titre international : 13 (Tzameti)
titre original : 13 (Tzameti)
pays : France
année : 2005
réalisation : Géla Babluani
scénario : Géla Babluani
acteurs : Georges Babluani, Aurélien Recoing, Augustin Legrand, Philippe Passon, Pascal Bongard, Vania Villers, Serge Chambon

prix/sélections spéciaux

EFA 2006 Découverte Européenne
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01