Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Ken Loach • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

Se souvenir pour comprendre

par 

- À Cannes, sous le Pavillon anglais et face à un public de professionnels et de passionnés par son travail depuis plus de 30 ans...

Interview : Ken Loach • Réalisateur

Ken Loach expliquait en quoi Le vent se lève [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ken Loach
interview : Rebecca O’Brien
fiche film
]
(une histoire vraiment fictionnelle racontée avec une précision historique exemplaire) a une répercussion sur les événements quotidiens de notre époque et en quoi il délivre un véritable message d'humanité : en recherchant et en acceptant le passé, il est possible de mieux comprendre le présent et, avec un peu de chance, devenir plus responsable.

Quel a été le point de départ de l'histoire ? Qu'est-ce qui vous a poussé à faire un film sur la Guerre d'indépendance irlandaise ?
Ken Loach : Paul Laverty, le scénariste, et moi-même avons toujours voulu faire ce film. Au moment où nous nous sommes décidés à avancer sur le projet, il a immédiatement commencé à multiplier les recherches sur cette période tumultueuse en Irlande pour s'assurer que les éléments historiques soient les plus fidèles possibles. Je voulais décrire la Guerre d'indépendance irlandaise et ses grands événements à travers l'histoire de deux frères et leurs aventures personnelles. Donc, le coeur du film était surtout centré sur leur relation et la manière dont ils évoluent pendant ces événements. Au début du film, on s'aperçoit que l'aîné (joué par Padraic Delaney) est plus sportif et qu'il est prêt pour la guérilla, contrairement à son frère cadet (Cillian Murphy) qui est doux et qui a fait des études de médecine. Au début, le personnage de Cillian Murphy ne veut pas être impliqué dans la guerre même si, intellectuellement, il est d'accord. Puis vers la fin, l'aîné, plus pragmatique, opte pour la logique du compromis et du pacte avec les Anglais. À l'inverse, le plus jeune pense que rien ne va changer après la signature du pacte, que les Anglais qui les ont exploité vont continuer à le faire et que les Irlandais vont continuer à vivre pauvrement. Les deux points de vue sont discutables, et comme le montre le film, tous deux vont suivre des chemins opposés. Mais le plus jeune va être le plus fort. Le film est assez complexe, il n'est pas manichéen. J'avais déjà filmé des histoires contemporaines dans lesquelles les personnages voient le monde de leur propre point de vue sans jugement sur la situation historique. Ce qui était intéressant pour moi, c'était de montrer qu'au moment de la Guerre d'indépendance irlandaise, ou de la Guerre civile espagnole dans Land and Freedom, les événements historiques rendaient en fait les gens plus éloquents et plus politisés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Que voulez-vous que les gens retiennent de ce film ?
Il y a un sentiment tragique sur ce qui s'est passé en Irlande au moment où les Irlandais ont imposé le traité entre l'Angleterre et l'Irlande. En fait, ce traité n'a jamais été une surprise.

Y'a-t-il une répercussion sur l'histoire contemporaine ?
Ce qui est comique, c'est que le traité de 1921 entre l'Angleterre et l'Irlande a été accepté sous la menace d'un revolver. Tous les Irlandais devaient jurer loyauté envers la couronne anglaise et tous les colons se laissaient abattre. C'était un terrible leg. L'idée que l'Irlande appartient à tous les Irlandais, et pas seulement aux riches, n'était pas qu'une utopie. Pendant l'époque des Celtic Tigers, beaucoup d'argent a été investi dans le sud, mais il y a toujours de nombreuses inégalités en Irlande et 25% des enfants sont condamnés à une éventuelle vie de misère.

Diriez-vous que l'histoire de l'occupation britannique de l'Irlande peut être mise en relation avec la situation actuelle en Irak ?
Oui, comme avec toute situation d'occupation d'un pays par une armée pendant une guerre, son racisme et ses effets sur la population locale. Le plus important, c'est de bien réfléchir, de se souvenir des choses qui permettent d'essayer de comprendre ce qui se passe aujourd'hui afin d'être plus responsable.

galerie photo

titre international : The Wind That Shakes the Barley
titre original : The Wind That Shakes the Barley
pays : Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Italie, Espagne
vente à l' étranger : Pathé Pictures International
année : 2006
réalisation : Ken Loach
scénario : Paul Laverty
acteurs : Liam Cunningham, Cillian Murphy, William Ruane, Padraic Delaney, Gerard Kearney

prix/sélections spéciaux

EFA 2006 Meilleur Directeur Photo (Barry Ackroyd)
Cannes 2006 Palme d'Or
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01