Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Alexandre Mallet-Guy • Producteur

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une aventure au long cours

par 

- Production, distribution et ventes internationales : en créant Memento Films avec Emilie Georges en 2003, Alexandre Mallet-Guy avait décidé de jouer sur les trois tableaux

Interview : Alexandre Mallet-Guy • Producteur

Une stratégie couronnée de succès avec côté production notamment Kilomètre Zéro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Hiner Saleem (en compétition à Cannes en 2005) et Taxidermie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Hongrois György Pàlfi (Un Certain Regard 2006), une distribution de qualité (L'annulaire de Diane Bertrand, Frères d'exil d’Yilmaz Arslan, Dans les champs de bataille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Danielle Arbid...), sans oublier les excellentes ventes du dernier Lion d’Or vénitien Still Life. Mais la production déléguée de Golden door [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alexandre Mallet-Guy
interview : Charlotte Gainsbourg
interview : Emanuele Crialese
interview : Emanuele Crialese
interview : Fabrizio Mosca
fiche film
]
du cinéaste italien Emanuele Crialese que Memento Films distribue à partir du 21 mars en France sur 150 à 200 copies apparaît comme le fleuron de la jeune société. Retour sur la genèse du projet.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa : Comment est née l’idée de produire Golden door ?
Alexandre Mallet-Guy : Je travaillais chez le distributeur Pan Européenne et j’ai acheté à Cannes en 2002 Respiro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
que j’ai sorti en salles avec succès (650 000 entrées), la France devenant le meilleur territoire du film d’Emanuele Crialese. J’ai noué à cette occasion une relation avec lui et nous avons décidé de travailler ensemble sur son prochain film. J’ai donc créé la société Memento.

Etes-vous intervenu au niveau du casting ?
Au début, le rôle principal féminin était écrit pour une actrice anglo-saxonne. Mais il me semblait préférable d’avoir une actrice française susceptible de plaire aux chaînes de télévision et aux différents financiers de l’Hexagone. Donc j’ai suggéré Charlotte Gainsbourg et Emanuele Crialese a tout de suite accroché.

Le montage financier a t-il été facile ?
En janvier 2003, Emanuele avait déjà un traitement de 40 pages, mais il a fallu près d’un an et demi pour arriver au scénario que nous avons présenté aux financiers. Le film a eu une histoire assez compliquée puisque nous étions partis sur une coproduction avec Fandango et Medusa. Mais trois semaines avant le début du tournage, Medusa a décidé de se retirer, entraînant Fandango. La raison ? Ils se sont montrés un peu frileux, craignant des dépassements du budget. Heureusement, Rai Cinema qui était intéressé depuis le début a repris les engagements de Medusa au pied levé et nous a proposé Titti Films comme coproducteur italien. Les premiers financements étaient néanmoins venus de France dès juin 2004 avec Arte qui a investi une somme record de plus d’1 million d’euros : 300 000 chacun pour Arte France Cinéma, Arte France et WDR (Arte Allemagne) et 150 000 euros pour la Sofica Arte Cofinova. Dans la foulée, en juillet 2004, Wild Bunch s’est engagé pour les ventes internationales et des préachats de Canal + et TPS ont suivi pour un budget global de 11,7 M€, Memento Films assurant la distribution France avec un investissement conséquent de 900 000 euros pour les droits salles et vidéo.

Comment s’est déroulé le tournage ?
La production était complexe puisqu’une grande partie du tournage devait se passer sur un bateau. Nous avons fait des repérages dans plusieurs pays (Afrique du Sud, Maroc, Turquie, Odessa...) et finalement où nous avons trouvé à Buenos Aires un bateau et un fleuve qui nous donnait un accès à la mer. Et comme il n’était pas envisageable de tourner à Ellis Island à New York, nous avons tout tourné à Buenos Aires pendant 12 semaines avec un hôtel des immigrants qui ressemble vraiment à celui d’Ellis Island, l’Argentine ayant aussi connu une vague d’immigration importante (notamment italienne) à la même époque.

galerie photo

titre international : Golden Door
titre original : Nuovomondo
pays : Italie, France
vente à l' étranger : Wild Bunch
année : 2005
réalisation : Emanuele Crialese
scénario : Emanuele Crialese
acteurs : Francesco Casisa, Vincenzo Amato, Charlotte Gainsbourg, Filippo Pucillo, Aurora Quattrocchi

prix/sélections spéciaux

Venise 2006 Compétition officielle
Lion d'argent de la Révélation
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01