Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Laura Hastings-Smith
Robin Gutch • Producteurs

email print share on facebook share on twitter share on google+

“Une véritable oeuvre de cinéma”

par 

- Entretien avec deux producteurs qui ont mis leur grande expérience au premier plan en aidant l'artiste et désormais réalisateur Steve McQueen à porter ses idées uniques sur le grand écran

Interview : Laura  Hastings-Smith  -  Robin   Gutch  • Producteurs

Les producteurs Robin Gutch (Death of a President [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, A Complete History Of My Sexual Failures, Donkey Punch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Laura Hastings-Smith (Perfect, Three Rules Of Infidelity, The Lives Of The Saints) ont mis leur grande expérience au premier plan en aidant l'artiste et désormais réalisateur Steve McQueen à porter ses idées uniques sur le grand écran.

Cineuropa : Comment ce projet est-il arrivé entre vos mains ?
Robin Gutch : Il a vraiment commencé quand Jan Younghusband, qui commissionne des oeuvres pour Channel 4 a eu l'occasion de discuter avec Steve quand ce dernier a gagné le Turner et lui a demandé de la contacter s'il avait des idées pour une fiction, pour la télévision ou le grand écran. J'ai ensuite pris part à leur dialogue et finalement, Steve a dit qu'il voulait faire un film sur Bobby Sands. Nous avons convaincu Film 4 et Peter Carlton assez tôt et j'ai entrepris un premier voyage de recherche en Irlande du Nord. Nous avons ensuite engagé le co-scénariste Enda Walsh, pensant qu'un auteur irlandais pourrait contribuer à un meilleur mélange culturel.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

A-t-il été difficile de réunir les deux millions de livres du budget ?
Laura Hastings-Smith : Nous avions la chance incroyable d'avoir des financeurs comme Channel 4 et Film 4, qui ont un rôle culturel. Ils étaient enthousiastes à l'idée de porter ce projet sur le grand écran. Ils nous ont rejoints dès le départ et nous ont bien soutenus. Ils ont fourni au projet une bonne base en termes de soutien moral et financier. Pour trouver des financements en Irlande du Nord et du Sud, comme nous devions tourner le film en Irlande du Nord avec des acteurs et une équipe majoritairement nord-irlandais (sauf, pour les acteurs, Michael Fassbender et Liam Cunningham, qui sont tous deux d'Irlande du Sud), je ne veux pas dire que cela a été facile, mais je pense que la solidité du projet était manifeste que je crois que les gens et nombre de ceux qui ont participé au film ont dit qu'il leur rappelait pourquoi ils ont voulu faire du cinéma au départ.

Robin Gutch : La Commission irlandaise de radio- et télédiffusion (Broadcasting Commission of Ireland) a joué un rôle essentiel comme intermédiaire. Obtenir de l'argent de la République d'Irlande et de l'Irlande du Nord était important sur le plan culturel. Cela signifiait que nous pouvions engager les frais de production en Irlande du Nord sans avoir à égaler ce niveau de dépense au Sud.

Avez-vous vous-mêmes pensé, en produisant le film, que c'était pour des projets comme celui-là que vous faisiez du cinéma ?
Laura Hastings-Smith : Je pense qu'on a eu ce sentiment tout au long de cette entreprise. Les acteurs et l'équipe se sont montrés extrêmement enthousiastes et engagés du début à la fin. Régnait parmi nous le sentiment que quelque chose qui pourrait s'avérer exceptionnel était en cours de réalisation et que, si nous restions concentrés et travaillions le plus dur possible de jour en jour jusqu'à la fin, ce projet serait peut-être une véritable oeuvre de cinéma.

Robin Gutch : Deux moments clés me reviennent particulièrement en mémoire. Le premier, c'est la lecture de la première version finie du scénario écrit par Enda et Steve. J'ai pensé que c'était un des textes non seulement parmi les meilleurs que j'avais lus ces dernières années, mais parmi les plus exceptionnels que j'avais jamais lus. Le second, c'est quand nous avons regardé les rushes du deuxième jour : il y avait un plan sur l'officier de prison en train de fumer une cigarette sous la neige et dans ce seul plan, tout ce que contient le film semblait exprimé d'un coup sur un plan esthétique. C'est là qu'on se rend compte que c'est un artiste qui est derrière la caméra.

galerie photo

titre international : Hunger
titre original : Hunger
pays : Royaume-Uni
année : 2008
réalisation : Steve Mcqueen
scénario : Enda Walsh, Steve Mcqueen
acteurs : Liam Cunningham, Michael Fassbender

prix/sélections spéciaux

Cannes 2008 Un Certain Regard
Caméra d´Or
European Film Awards 2008 European Discovery
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01