Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Jaco Van Dormael • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le hasard et le choix

par 

- Cinergie a rencontré le réalisateur belge de Toto le héros et du Huitième jour, en plein tournage du très ambitieux Mr. Nobody

Interview : Jaco Van Dormael • Réalisateur

Après deux beaux succès auprès du public et de la critique (Toto le héro, Le Huitième jour), Jaco Van Dormael revient au cinéma avec la plus grosse production belge : Mr. Nobody [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jaco Van Dormael
interview : Jaco Van Dormael
fiche film
]
, un film tourné avec un budget de 33 millions d’euros, quelques stars internationales et trois pays différents (lire la news). Rencontre à Bruxelles, dans 14 000 m² de studio où les vies de Nemo défilent dans quelques-unes de ses possibles maisons.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cinergie : Vous avez mis quelques années avant de revenir au cinéma. Pourquoi cela ?
Jaco Van Dormael : D’abord, j’ai vécu (rires). Et puis je suis quelqu’un qui écrit lentement. Tant que je n’ai pas le sentiment d’y être arrivé, je cherche la forme qui me correspond.

Vous semblez revenir à votre premier long métrage, Toto le Héros.
C’est vrai que la structure cinématographique de Mr Nobody se présente plus comme celle de Toto le Héros que comme celle du Huitième jour. Le film raconte la multitude des vies possibles d’un personnage qui s’appelle Nemo. Faire un choix n’est pas avoir seulement avoir deux possibilités puisque chaque possibilité part elle aussi en arborescence sur une multitude de choix. Cette idée vient probablement du fait même d’être scénariste. J’écris effectivement beaucoup de versions différentes, qui ne se ressemblent pas nécessairement. J’avais envie d’expérimenter ce qu’on n’expérimente pas dans notre vie : on ne sait pas ce qui serait arrivé « si »… Le film explore justement ce « si ». Au début, je voulais faire un film binaire, où deux solutions étaient possibles. Ce qui a déjà été fait. Je me suis dis qu’il fallait développer le choix vers l’infinité : un choix n’est pas seulement deux avenirs possibles, c’est une multitude de hasards, d’effets papillons. Quand on fait un choix, était-on libre de le faire, le fait-on par hasard ? Pourquoi a-t-on cette impulsion ? A cause d’un vécu, d’une culture, de choses plus innées ? Le film pose aussi toutes ces questions. Avec la conclusion que toutes les vies sont intéressantes, que finalement toutes se valent, l’une n’est pas mieux que l’autre.

Pourquoi avoir choisi Jared Leto pour ce rôle ?
C’est quelqu’un qui sait jouer des personnages très différents et il aime bien les transformations. Et j’avais besoin d’un comédien de ce genre là, qui ne se ressemblerait pas d’une vie à l’autre.

Comment vous envisagez l’ampleur de ce tournage qui va durer six mois ?
Oui, c’est effectivement très long, 24 semaines de tournage de Juin à Noël mais c’est une chance. Je crois que ce film nécessitait cela pour ces multiples vies. Il faut chaque fois une nouvelle installation de style. Et chaque vie est filmée dans un style différent, avec une grammaire différente pour la caméra, les couleurs, les décors… En même temps, si tous les styles doivent être très contrastés, ils s’entrechoquent en fusionnant.

A la manière d’un puzzle ?
Oui, je crois que le spectateur, quand il verra le film, se demandera quelle est l’histoire réelle et quelle est celle qui est rêvée. Chacune des histoires est rêvée par quelqu’un qui est Nemo dans une autre vie et ce Nemo est peut être rêvé par un autre Nemo encore. C’est un peu une structure en poupée russe.

Pourquoi avoir publié votre scénario ?
J’avais envie qu’il existe en tant qu’objet. Là encore, un scénario est une multitude de possibilité, on peut l’imaginer de manière extrêmement différente et je vais le réaliser de l’une des façons possibles. Mais chaque lecteur peut le réaliser dans sa propre tête.

Source : Cinergie

galerie photo

titre international : Mr. Nobody
titre original : Mr. Nobody
pays : Belgique, France, Canada, Royaume-Uni
vente à l' étranger : Wild Bunch
année : 2009
réalisation : Jaco van Dormael
scénario : Jaco van Dormael
acteurs : Jared Leto, Sarah Polley, Linh-Dan Pham, Diane Kruger, Natasha Little, Rhys Ifans, Toby Regbo, Juno Temple

prix/sélections spéciaux

Venezia 2009 En Compétition
Stockholm Film Festival 2009 Meilleure Photographie
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01