Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Jerzy Skolimowski • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

“Un homme contre tous”

par 

- Extraits de la conférence de presse du cinéaste polonais à la Mostra de Venise 2010 où Essential Killing a remporté le prix spécial du jury et titre de meilleur acteur

Interview : Jerzy  Skolimowski   • Réalisateur

D’où est venue l’idée d’Essential Killing [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jerzy Skolimowski
fiche film
]
?

Jerzy Skolimowski : J’habite dans une région isolée de forêt en Mazurie. Une nuit, je rentrais chez moi en voiture et j’ai failli quitter la route. Je me suis alors rendu compte que j’étais tout près de l’aéroport militaire secret où les avions de la CIA atterrissaient avec les prisonniers qu’ils avaient capturés au Moyen-Orient. Je me suis demandé ce qui se passerait si un véhicule convoyant des prisonniers avait un accident sur cette même route. Voilà comment est née l’histoire du film avec l’idée d’un homme portant des chaines, s’enfuyant pieds nus dans la neige à travers la forêt sauvage et pris en chasse par l’armée.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vouliez-vous faire un film politiquement engagé ?
Les aspects politiques de la question ne m’intéressent pas. Il y a eu beaucoup de spéculations sur l’existence des vols de la CIA et des prisons secrètes en Europe de l’Est. Seul le gouvernement lituanien l’a plus ou moins officiellement reconnu. Et c’est un fait quasiment avéré qu’il existait deux autres prisons de ce genre, l’une en Roumanie, l’autre en Pologne. Aucun des gouvernements polonais qui se sont succédés depuis 2002 ne l’a cependant confirmé, mais une enquête a été ouverte récemment. Ce qui m’intéressait, c’était l’histoire d’un homme qui revient à l’état animal et qui doit tuer pour survivre.

On ne sait jamais si le personnage interprété par Vincent Gallo est effectivement un terroriste
J’ai pensé que ce serait une meilleure histoire si on ne le savait pas. Avec ces deux hypothèses qui le conduisent à la même expérience, il gagne ou non notre sympathie et notre solidarité. Certains penseront que c’est un terroriste et seront repoussés, le considérant comme un tueur, un ennemi. Mais d’autres peuvent penser qu’il innocent, juste impliqué par coïncidence et simplement le mauvais homme, au mauvais endroit, au mauvais moment. Selon moi, cette ambigüité joue un rôle majeur : c’est comme vérifier notre capacité d’empathie pour l’être humain, jusqu’où nous pouvons aller avec un opprimé qui nous tient plutôt à cœur, mais qui répète sans cesse des actes que nous ne pouvons pas accepter sur le plan de l’éthique. Je l’ai plutôt considéré comme un anti héros. Ses actions sont vraiment difficiles à accepter, mais en même temps, il lutte avec une telle force, il traverse de tels événements, qu’on souhaite parfois qu’il réussisse à survivre.

Tout semble se liguer contre le personnage
C’est l’histoire d’un homme contre une multitude, pratiquement d’un contre tous, y compris la nature qui se révèle très cruelle avec le froid. Nous avons tourné par – 35 °, nuit après nuit : cela a été mon tournage le plus exigeant. Aussi le personnage principal est littéralement torturé par la nature : il doit survivre à ces températures, sans vêtements et avec ses chaines au début.

Pourquoi avoir inséré des flashbacks et des rêves et images du futur du personnage ?
Les flashbacks ont été créés pour transmettre au public un tout petit peu d’informations sur le passé du personnage. Mais c’est très minimaliste afin d’éviter de savoir s’il s’agit d’un terroriste ou non. Il y a d’ailleurs une forte probabilité que ce soit un innocent qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Surtout je voulais mettre quelques citations du Coran, en particulier la plus significative qui est la première : « ce n’est pas vous qui tuez, c’est Allah qui tue ».

galerie photo

titre international : Essential Killing
titre original : Essential Killing
pays : Pologne, Norvège, Irlande, Hongrie
vente à l' étranger : HanWay Films
année : 2010
réalisation : Jerzy Skolimowski
scénario : Jerzy Skolimowski, Ewa Piaskowska, James McManus
acteurs : Vincent Gallo, Emmanuelle Seigner, Stig Frode Henriksen, Nicolai Cleve Broch, David L. Price, Torgrim Ødegård, Varg Strande, Phillip Goss

prix/sélections spéciaux

Biennale di Venezia 2010 En compétition
Coppa Volpi pour le meilleur acteur
BFI London Film Festival 2010 
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01