Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Michael Haneke • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

"Un film simple"

par 

- Le cinéaste autrichien, qui n’aime pas analyser son travail, donne quelques pistes de réflexion sur Amour

Interview : Michael Haneke • Réalisateur

Accompagné par ses comédiens Emmanuelle Riva, Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert, le cinéaste autrichien Michael Haneke a évoqué pour la presse internationale (avec sa réticence habituelle à interpréter son travail), son dernier opus, l’épuré et très maîtrisé Amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michael Haneke
fiche film
]
, présenté en compétition au 65ème Festival de Cannes.

Pourquoi avez-vous souhaité aborder le sujet assez invisible des personnages âgées en souffrance?
Michael Haneke : Je n’écris jamais un film pour montrer quelque chose. Si on arrive à un certain âge, on est obligatoirement confronté à la souffrance des gens qu’on aime : les parents, les grands-parents. C’est cela qui a été à l’origine du projet. Je ne voulais rien dire sur la société.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pourquoi avoir choisi le huis-clos ?
Je ne voulais pas faire un film social, avec des hôpitaux, ce genre de choses mille fois vues. Car le thème du film est le comportement des gens. Et puis, formellement, c’est plus gratifiant. Si un sujet permet de rester au même endroit, c’est beaucoup mieux. Je suis très content d’avoir fait un film simple.

Le son et les voix jouent un grand rôle dans le film. Quelle est votre méthode dans ce domaine ?
Je travaille sur les émotions, sur leur justesse. Naturellement, il y a une musicalité intérieure dans les dialogues qu’on doit trouver. Je travaille davantage avec l’oreille qu’avec mes yeux car on entend immédiatement si une émotion est juste. Quand on regarde, il y a tellement de choses que c’est plus difficile.

Quid de la violence du propos du film et de l’inconfort dans lequel il peut mettre le spectateur ?
La violence est un thème qui revient toujours dans les questions qu’on me pose. Mais je ne la recherche pas. Dans la vie, il y a des moments agréables et d’autres qui le sont moins. C’est la même chose pour tous les sentiments come la violence ou l’amour.

Les comédiens souffrent-ils dans vos films ?
Je crée de la manière la plus efficace possible, avec un regard froid. C’est une idée romantique de penser qu’il faut un tournage triste pour faire un film tragique. Ce n’est pas une question de souffrance pour les comédiens, mais de concentration.

Dans quelle direction ont travaillé les comédiens ?
Jean-Louis Trintignant : Michael ne voulait pas que ce soit sentimental, pleurnichard. Je n’avais pas tourné depuis 14 ans et je ne voulais plus faire de cinéma. J’ai accepté car c’était Michael Haneke, un réalisateur exceptionnel, un des plus grands metteurs en scène du monde. Mais je n’avais jamais rencontré de metteur en scène aussi exigeant. Il connaît parfaitement toutes les disciplines du cinéma. J’ai tourné plus de 100 films, mais c’est la première fois que je suis content de me voir à l’écran.

galerie photo

titre international : Love
titre original : Amour
pays : France, Autriche, Allemagne
vente à l' étranger : Les Films du Losange
année : 2012
réalisation : Michael Haneke
scénario : Michael Haneke
acteurs : Emmanuelle Riva, Jean-Louis Trintignant, Isabelle Huppert, William Shimell, Walid Afkir

prix/sélections spéciaux

Festival de Cannes 2012 En compétition
Palme d'Or
Karlovy Vary Film Festival 2012 
Donostia-San Sebastián International Film Festival 2012 
Zurich Film Festival 2012 
New York Film Festival 2012 
London Film Festival 2012 
Stockholm International Film Festival 2012 
Dubai International Film Festival 2012 
BAFTA 2013 Prix du meilleur film en langue étrangère, meilleure actrice (Emmanuelle Riva)
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01