Choisissez votre langue en | es | fr | it

Vidéo : Javier Ruiz Caldera • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

Venice Days 2013

Javier Ruiz Caldera • Réalisateur

mp4 (640x360) [17629 kb]

Copiez et collez le code dans votre html pour intégrer cette vidéo :

- Le réalisateur espagnol Javier Ruiz Caldera a présenté Three Many Weddings en clôture des Venice Days de 2013

Cineuropa : Qu'est-ce qui vous a le plus séduit dans le scénario ?
Javier Ruiz Caldera : La première chose dont je suis tombé amoureux en lisant le scénario de Three Many Weddings [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Javier Ruiz Caldera
fiche film
]
, c'est le fait que l'héroïne soit une fille. En Espagne, c'est rare qu'une jeune femme de 30 ans soit au centre d'une comédie débridée comme celle-ci. En général, la fille est l'élément romantique qui accompagne l'intrigue, le personnage secondaire plus sérieux, mais c'est rare qu'une femme soit le coeur de l'humour du film.

Qui est Ruth?
Ruth est une fille qui ne sait pas dire "non". Toute sa vie, elle a toujours dit "oui' à tous ses petits amis. Si elle était avec un rockeur, elle était rockeuse ; si elle était avec un type élégant, elle était élégante. C'est pour cela qu'aucune de ses relations sentimentales n'a fonctionné, jusqu'à ce qu'elle rencontre le garçon du film. Malgré tout, quand trois de ses ex l'invitent à leurs mariages respectifs, comme elle ne sait pas dire "non", elle décide d'y aller.

Ce rôle est le premier rôle comique d'Inma Cuesta. Pourquoi avez-vous choisi cette actrice en particulier ?
Inma Cuesta est une actrice incroyable. En Espagne, elle est très reconnue et elle a été nominée aux Goya. Jusqu'ici, elle s'en était toujours tenue au registre dramatique. Ce rôle est donc son premier rôle comiqueet. Je lui tire mon chapeau et je lui suis très reconnaissant pour le travail qu'elle a fait, parce que c'est très risqué pour une actrice dramatique de se muer d'un coup en clown complet. Vraiment, il faut saluer ce qu'elle a fait. En plus, comme on pouvait s'y attendre, son interprétation est spectaculaire et à coup sûr, elle va beaucoup surprendre les spectateurs.

Quelles scènes ont été les plus amusantes à tourner ?
Il y a beaucoup de scènes complètement loufoques et drôles dans le film, mais une séquence en particulier se détache : ma première scène de sexe. Je n'en avais jamais tourné et, en plus de ça, je crois vraiment que c'est la scène de sexe la plus dingue de l'Histoire du cinéma espagnol, au moins ! On a beaucoup ri. Même le chef-op, en tournant, devait parfois faire une pause, tellement il était mort de rire !

Est-ce que vous allez continuer d'explorer le genre comique ou pensez-vous changer de registre?
Il est vrai que ce film est mon troisième long métrage, et ma troisième comédie. Je me sens vraiment à l'aise dans la comédie. Je me souviens quand j'ai vu Mary à tout prix : c'est alors que j'ai décidé que je ferais des comédies. Mais j'espère avoir une longue carrière : je suis encore jeune. Je veux faire beaucoup de films dans ma vie et essayer différents genres, comme l'horreur ou le genre dramatique. Cela dit, quoiqu'il arrive, il y aura toujours un élément de comédie dans mon oeuvre.

La comédie est-elle selon vous le genre qui pourrait contribuer à ramener le public espagnol dans les salles ?
Je crois que pour que les gens aillent au cinéma, il faut que l'offre soit vaste. Un cinéma sain doit se composer de beaucoup de styles de films différents : il doit avoir des comédies, qui sont toujours très populaires, mais aussi des films dramatiques, des films d'horreur et des petits films d'auteur. Je ne fais pas des comédies pour des raisons commerciales, mais parce que j'aime autant les faire que j'espère que mon public aime les voir. On ne peut jamais savoir si les gens vont aller voir un film ou non. C'est très difficile de survivre dans ce métier, on se bat tous pour y arriver. On s'efforce de faire notre travail le mieux possible pour y arriver.

A-t-il été facile de trouver des financements pour ce film ?
La situation de l'Espagne est dure pour tous les secteurs, y compris celui du cinéma, mais il faut reconnaître que quand les producteurs et autres investisseurs ont lu ce scénario, ils ont accepté directement de nous aider, parce qu'ils sentaient le potentiel commercial du film et l'ont trouvé très drôle. Nous avons eu la chance de recevoir l'appui de beaucoup d'institutions différentes. Ce n'est pas courant car c'est généralement très difficile de monter un projet de film en Espagne, mais en l'espèce, dans un contexte difficile, ce projet n'a pas été aussi impossible à mettre en place que d'autres. Ce film est un film à moyen budget en Espagne. Son effet est bien au-dessus de ce qu'il a coûté, mais il est clair que tout l'argent que nous avions, nous l'avons mis sur l'écran. 

galerie photo

titre international : 3 Many Weddings
titre original : Tres bodas de más
pays : Espagne
vente à l' étranger : Film Factory Entertainment
année : 2013
réalisation : Javier Ruiz Caldera
scénario : Breixo Corral, Pablo Alén
acteurs : Inma Cuesta, Martín Rivas, Quim Gutiérrez, Paco León, Rossy de Palma, María Botto, Laura Sánchez, Berto Romero

prix/sélections spéciaux

Venice 2013 Venice Days
Seville European Film Festival 2013 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01