email print share on facebook share on twitter share on google+

Production - Islande

Country Focus: Islande

L'industrie du film islandaise s'oppose à de nouvelles réductions de budget de l'État

par 

- Après l'augmentation de 62% accordée en 2012, le nouveau gouvernement islandais veut réduire le niveau de soutien de l'État à la production cinématographique locale de 39% en 2014

L'industrie du film islandaise s'oppose à de nouvelles réductions de budget de l'État

Après que le gouvernement ait manifesté son intention de réduire les financements publics au cinéma de 39% en 2014 (la faisant passer de 6,8 à 3,8 millions d'euros), l'Association des producteurs islandais, l'Association des cinéastes islandais et la Guilde des réalisateurs d'Islande ont publié une déclaration commune dans laquelle ils demandent au Parlement islandais de "revenir sur la proposition et de montrer qu'il croit dans l'industrie de la propriété intellectuelle moderne".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Nous ne comprenons pas comment ce qui est le fondement d'une économie moderne qui fonctionne peut être démoli aussi soudainement et comment on peut envisager de supprimer autant d'emplois, et de refuser des investissements étrangers", dit la déclaration.

Les trois associations ont présenté un rapport financier qui montre que si les coupes dans le budget du cinéma devaient être approuvées par le Parlement, elles donneraient lieu à la suppression de plus de 200 emplois dans le domaine de la production, à la perte de 3,7 millions d'euros d'impôts et à une diminution de 3,1 million d'euros d'investissements étrangers en Islande.

Après la crise financière de 2008, pendant laquelle les aides publiques au cinéma ont été réduites de 35%, les Ministères islandais de la Culture et de la Finance ont signé en 2012 un accord augmentant les aides publiques de 62% jusqu'en 2015 (date à laquelle, l'accord prévoyait qu'elles se monteraient à 4,3 millions d'euros).

Malgré la réduction des soutiens de la part de l'État, l'industrie a augmenté ses revenus de 248% en deux ans, les portant à 71,9 millions d'euros en 2012, notamment grâce aux productions internationales tournées dans le pays, comme Prometheus, Oblivion, Game of Thrones et The Secret Life of Walter Mitty. L'industrie constate aussi que la multiplication par deux du budget du Centre de la cinématographie islandais a entraîné directement une croissance supplémentaire de 25% pendant les premiers mois de l'année 2013.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.