email print share on facebook share on twitter share on google+

Financements – République tchèque

Country Focus: République Tchèque

De bonnes nouvelles pour le cinéma tchèque, et d'autres moins bonnes

par 

De bonnes nouvelles pour le cinéma tchèque, et d'autres moins bonnes

À Prague, le Fonds national pour le soutien et le développement du cinéma a annoncé un budget de près de 60 millions de couronnes (2,4M €) pour l'aide à la production pour le second semestre de l'année en cours, mais le monde du cinéma a également été averti que le financement des productions et projets baisserait bientôt.

L'aide la plus importante (7 millions de couronnes, soit 279.000 €) a été accordée au projet So Far So Good de Dawson Production, dont le budget estimé se monte à 2,5M €. Le réalisateur Tomáš Mašín (3 Seasons in Hell [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) prévoit d'y raconter la véritable histoire de ses parents les frères Mašín, responsables d'une brève tentative de contre-révolution à l'époque communiste. Le scénario sera adapté par l'auteur du livre éponyme dont est tiré le film, Jan Novák. La production est entre les mains de Monika Kristl.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les nombreux autres projets approuvés, celui de Buc Film à reçu 5M couronnes (200.000 €) : il s'agit de Leaving, adaptation de la dernière pièce en date de Václav Havel par l'ancien président tchèque lui-même. Le film aura pour héros un politicien qui se désiste de ses fonctions. Son budget est de 1,7M € et son tournage est en cours (lire l'info).

Negativ a reçu 5M couronnes (200.000 €) pour Fair Play, qui se passe en 1983 et suit une jeune athlète qui se rend compte qu'elle a été dopée. La réalisation du film a été confiée à Andrea Sedláčková, qui a aussi travaillé en France comme monteuse sur des films comme Joyeux Noël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Christian Carion
interview : Christophe Rossignon
fiche film
]
de Christian Carion.

Le fonds a également décidé de soutenir deux coproductions minoritaires. Evolution Films s'est vu allouer un million de couronnes (40.000 €) pour Yuma, coproduction avec la société polonaise Yeti Films qui s'intéresse à un jeune gangster. In Film Praha a obtenu 5 millions (200.000 €) pour Cigáni, coproduction majoritaire slovaque.

En tout, le fonds a retenu 66 projets sur les 104 soumis et distribué 91,6 millions de couronnes (3,677M €).

Le fonds a toutefois averti que le niveau de soutien actuel ne pourrait être maintenu après novembre 2011, quand la chaîne publique Česká Televize cessera de lui verser ses revenus publicitaires. Avec un budget moindre, les festivals et la numérisation ne pourront à l'avenir plus être prioritaires et moins de projets de films pourront être financés.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.