email print share on facebook share on twitter share on google+

Institutions – Pays-Bas

Country Focus: Pays-Bas

Naissance de l'Institut néerlandais pour le secteur du cinéma

par 

Au début de l'année prochaine, quatre organisations hollandaises du domaine du cinéma seront réunies pour ne plus former qu'une seule entité, baptisée Institut néerlandais pour le secteur du cinéma. La création de cette organisation unique émane du désir du ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports, Ronald Plasterk, de donner au secteur du cinéma aux Pays-Bas "un seul visage et un seul point de contact".

À partir du 1er janvier 2010, l'Institut hollandais de l'éducation au cinéma, l'organe de promotion Holland Film, le Filmmuseum (cinémathèque nationale, archives et distribution) et le distributeur de cinéma hollandais expérimental Filmbank formeront ensemble le nouvel Institut. Les deux derniers collaborent déjà à plusieurs niveaux et siègent dans le même bâtiment.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce changement a été en partie inspiré par d'autres instituts nationaux similaires dans d'autres secteurs culturels, comme la musique, le théâtre et l'architecture.

Selon un communiqué de presse officiel, l'Institut pour le secteur du cinéma modèlera "le visage du cinéma hollandais sur le territoire et à l'étranger et servira à la fois de stimulation et d'ambassadeur pour la culture cinématographique du pays. Pour atteindre ces objectifs, il s'appuiera sur sa prestigieuse collection de films, sur ses compétences en termes de restauration et de recherche et sur sa considérable expérience de l'éducation, de la promotion internationale et du marketing. En usant de méthodes innovantes, l'Institut pour le secteur du cinéma se consacrera à la diffusion des connaissances à travers des collaborations internationales, ainsi que par la recherche et le débat".

On ignore encore qui dirigera l'Institut mais ce sera probablement une femme. Trois des quatre partenaires concernés ont à leur tête une directrice.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.