email print share on facebook share on twitter share on google+

Industrie – Portugal

Country Focus: Portugal

Loi du cinéma au Portugal: un nouveau texte pour débloquer une situation insatisfaisante

par 

- La contribution des opérateurs de télévision indexée sur les abonnements, qui fait débat, va être réduite

Loi du cinéma au Portugal: un nouveau texte pour débloquer une situation insatisfaisante

Le gouvernement portugais a proposé des amendements à la loi sur le cinéma en place. Ces modifications ont pour fin de garantir les financements publics à destination du cinéma et de l'audiovisuel et de débloquer la situation de refus de paiement de la part des opérateurs des chaînes de télévisions à abonnement (lire l'article).

Le nouveau texte fait passer la contribution desdits opérateurs de 3,5 à 1,75 euros par abonnement. Les sommes retenues devront être versées à l'ICA, l'Institut du cinéma portugais, pour être ensuite redistribuées en soutien de la production locale. L'amendement prévoit aussi que l'ANACOM, l'autorité de régulation des communications portugaise, transfèrera une partie de ses revenus à l'ICA.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pandora da Cunha Telles, la présidente de l'Association des producteurs de cinéma et d'audiovisuel (APCA), a déclaré à l'agence LUSA que ces amendements étaient "un compromis de court terme" et qu'ils représentaient "un pas en arrière sur le plan moral". Pour elle, "cela résout un problème de trésorerie, mais moralement, pour le pays, ce n'est pas un bon signe de changer une loi parce qu'on ne peut pas la faire respecter !".

Le calendrier des programmes de soutien de l'ICA pour 2014 sera bientôt publié. 

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.