email print share on facebook share on twitter share on google+

Marché - Documentaire

Dossier industrie: Documentaire

Docs for Sale, à l'IDFA, ne connaît pas la crise

par 

- Malgré la crainte de voir diminuer les participations à cause de la crise, les chiffres des 10 jours de Docs for Sale à l’IDFA sont restés les mêmes qu’en 2008, avec 460 films, 65 distributeurs, presque 100 acheteurs et 78 directeurs de festival de tous les coins du monde.

Docs for Sale, à l'IDFA, ne connaît pas la crise

Docs for Sale, le marché du Festival international du documentaire d'Amsterdam (dit IDFA), a enregistré des résultats positifs. Pendant dix jours, il a accueilli de nombreux opérateurs du monde entier dans le domaine du documentaire. Le niveau de 2008 a été égalé, avec 460 films, 65 distributeurs présents, près d'une centaine d'acheteurs et 78 directeurs de festivals, malgré des craintes initiales que les transactions et le nombre de visiteurs ne soient affectés par la récession – "l'impact de la crise se fera sentir dans un ou deux ans, prédit le coordinateur du marché, Fred De Haas, par une sensible diminution du nombre de documentaires et de leurs budgets".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

On peut citer parmi les films les plus visionnés le titre sino-canadien Last Train Home de Lixin Fan, lauréat du Prix du meilleur long métrage de l'IDFA. Une des nouveautés de l'année était le programme World Documentary Exchange, conçu en collaboration avec le festival Hot Docs de Toronto et le Fonds Jan Vrjimand Fund, qui soutient les échanges entre les professionnels européens, nord-américains et issus des PVD. Y ont été présentés les marchés émergents en Asie et au Moyen-Orient, ainsi qu'une analyse sur les nouvelles stratégies de distributions hybrides.
BR> Pendant trois jours, parallèlement au marché, les professionnels ont pu participer au Forum de l'IDFA, destiné à favoriser le co-financement de nouveaux projets documentaires, présentés un par un à une belle audience de commissionnaires de projets télévisés puis discutés dans le cadre de rencontres en face-à-face. Les projets sont sélectionnés selon leur qualité et leur attrait international et couvrent un vaste éventail de sujets dans des styles divers et variés. 80% des projets choisis sont européens (pour satisfaire aux critères du soutien fourni par l'UE au Forum), mais la vocation de cette plateforme est bien globale. Cette année, l'accent a été mis sur trois projets en particulier pour leur caractère multimédia, révélateur des nouvelles tendances de la productioni et la distribution. Le débat s'est concentré sur les critères de sélection des investisseurs des plateformes multimédia, ainsi que sur les possibilités de participation financière au niveau des fondations et ONG. "Les temps de financement se sont rallongés, commente Adriek van Nieuwenhuyzen, responsable de l'événement, mais le Forum confirme sa position privilégiée en tant que lieu de 'networking'". Cette année, pas moins de 16 films présentés à l'IDFA sont passés par le Forum, ce qui est la preuve de son succès.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.