email print share on facebook share on twitter share on google+

Cheng Xiaoxing

Le Fresnoy, l’école des rêves

par 

- Comment fonctionne le mythique institut d’expérimentation cinématographique de Lille? Nous en avons parlé avec un ancien étudiant maintenant assistant réalisateur de Tsiai Ming Liang

Cheng Xiaoxing

Le programme de la Mostra internationale du Nouveau Cinéma de Pesaro présente trois des plus importants cinéastes expérimentaux français. Et depuis le début des projections, le public a pu comprendre combien est grande la différence entre production de film expérimentaux et d’avant-garde. Un exemple parfait est fourni par les œuvres en provenance du Studio national des arts contemporains, Le Fresnoy, dirigé par Alain Fleischer. Le Fresnoy est un centre d’enseignement, de production et de diffusion artistique et audiovisuelle localisé à Lille. A Pesaro, une sélection de films de réalisateurs de l’école issus de différents pays a été projetée. A cette occasion Cheng Xiaoxing, un ancien élève de l’école de Lille, assistant de Fleischer et du réalisateur Tsiai Ming Liang (Vive l'amour, The Hole), a présenté Le destinataire. Nous lui avons demandé de mieux nous expliquer ce qu’est Le Fresnoy.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comment étudie t-on à Le Fresnoy et combien de temps dure le cursus?
«Le Fresnoy est une école d’expérimentation cinématographique dans laquelle sont abolies les frontières entre les différentes disciplines artistiques. Il existe une liberté d’expression totale aussi bien pour la forme que sur le sujet que l’on souhaite traiter. Le cursus dure deux ans. Pendant la première année, on apprend les techniques de prise de vue traditionnelles et on utilise la pellicule. La seconde année, commence l’expérimentation et donc le travail sur tous les supports, classiques ou non».

Le Fresnoy est une école cosmopolite. Qui sont les professeurs?
«Comme plusieurs méthodes d’enseignement sont nécessaires parce que cela donne aux étudiants la possibilité de s’exprimer librement, la rotation des enseignants est devenue obligatoire. Parmi eux, il y a même eu par exemple Godard. Mais je pourrais évidemment citer d’autres noms célèbres. Chaque année, trois artistiques reconnus sur le plan national et international sont choisis pour venir à Le Fresnoy. Les 20 étudiants de l’école (après sélection) travaillent en contact étroit avec ses trois artistes pour réaliser un projet. Pour cela, l’école leur donne tous les moyens possibles et imaginables. Et sans aucun doute, la liberté d’expression et les changements d’enseigants enrichissent la production de l’école. Il faut ajouter que même si elle s’appelle Studio National, l’école Le Fresnoy est internationale et cosmopolite, d’autant plus qu’un tiers des étudiants vient de pays non-européens».

Que deviennent les œuvres?
«En plus de la production, Le Fresnoy s’occupe de distribution. En été est organisée une exposition de tous les travaux qui ensuite tourne dans différents pays. Ces dernières années, nous avons obtenu une reconnaissance internationale et les œuvres sont accueillies dans le monde entier».

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.